Paris Match Belgique

Montre mythique : Steve McQueen et la Heuer Monaco

Steve McQueen au GP Le Mans

Deux icônes du film « Le Mans » : Steve McQueen et à son poignet, le chronographe Heuer Monaco. | © DR

Montres

Sur le tournage du film Le Mans, le « King of cool » ne devait pas être l’acteur du succès de la Heuer Monaco, mais celui de l’Heuer Autavia ! Le premier chronographe carré et étanche a bénéficié d’un coup d’accélérateur du destin…


Tout amateur d’horlogerie sportive et de courses automobiles associe automatiquement l’aura de Steve McQueen à la dégaine carrée de la Monaco. Peu de gens, en revanche, connaissent la vraie histoire racontée par Jack Heuer dans son autobiographie « The Times of My Life ».

On y découvre à quel point le destin a enclenché la légende du chrono remarqué au poignet de l’élégant bad boy du 7ème Art, lors de la sortie du film Le Mans en juin 1971. Depuis quelques années, le PDG Jack Heuer, l’actuel président honoraire de TAG Heuer, cherchait à placer ses montres dans un grand film hollywoodien. Pour cela, il s’était assuré l’aide d’un accessoiriste américain qui devait le prévenir dès qu’une opportunité se présenterait.

Et elle arriva sur les chapeaux de roues en 1970 : l’accessoiriste, devenu celui du film « le Mans », lui laisse alors 15 jours pour livrer en France montres, compteurs et autres instruments de chronométrie. « Je savais qu’une telle chance ne se représenterait pas deux fois », écrira Jack Heuer.

Monaco Calibre 121 automatique. Semblable au modèle original, elle positionne sa couronne sur le côté gauche. Il s’agissait, à l’époque, de montrer que le remontage manuel n’était plus nécessaire. Acier, 39 mm, 7050 €. ©DR

De plus, Steve McQueen ayant déjà refusé de porter une marque trop commerciale à son goût, il préféra Heuer pour deux raisons. La première : la marque était alors encore peu connue du grand public. La seconde : l’acteur portait déjà une combinaison siglée « Heuer » prêtée par le pilote Jo Siffert, sa doublure et son coach automobile sur le tournage. Les deux hommes s’étant très vite liés d’amitié, Steve McQueen décida de porter exactement la même tenue que le champion, y compris sa montre… une Heuer Autavia !

Pilote en vogue depuis qu’il avait remporté les 24 H de Daytona et battu Jacky Stewart et Jacky Ikxx en 1968, Jo Siffert avait accepté la proposition de l’horloger suisse de porter un écusson Heuer et un chrono de sa collection Autavia inspirée par les tableaux de bord des voitures. Autorisé à revendre des exemplaires à ses collègues dans les paddocks, Siffert aida l’Autavia à devenir la montre la plus en vue sur les circuits de Formule 1.

Steve McQueen voulut donc le même chrono Heuer Autavia que son nouvel ami. Le sort en décida autrement : parmi les montres que Jack Heuer avait eu le temps de rassembler et d’envoyer sur le circuit, la Monaco était la seule fournie en trois exemplaires, conformément aux exigences de la production. Un pour les scènes de tournage, un pour les vues statiques et un dernier pour remplacer, au besoin, les montres endommagées.

 

En mai 2022, l’édition spéciale TAG Heuer Monaco Gulf était au rendez-vous du prestigieux Grand Prix de Monaco Historique. Acier, 38 mm, calibre automatique manufacture 02, 7150 €. ©DR

Voilà comment la Monaco, à peine mise au point par Jack Heuer, vola la vedette à l’Autavia qui a fêté ses 60 ans en 2022. Même sans être conçue initialement pour les courses automobiles, la Monaco résista vaillamment au tournage infernal. Un test de solidité grandeur nature pour le tout premier chronographe carré et étanche ! Cette forme aussi hermétique qu’avant-gardiste permit à Heuer de lancer son calibre 11 automatique. Juste une année avant la réalisation du film, une autre course faisait rage entre plusieurs maisons horlogères pour créer le premier chronographe automatique.

Heuer (devenu TAG Heuer) se démarqua de ses concurrents en habillant le sien de la carrosserie horlogère la plus mythique du 20e siècle. A jamais moderne.

www.tagheuer.com

 

Deux icônes du film « Le Mans » : Steve McQueen et à son poignet, le chronographe Heuer Monaco. ©DR

 

CIM Internet