Paris Match Belgique

BMW 220i Coupé : une vraie béhemme

La BMW 220i Coupé. | © DR

Montres

Contrainte par les normes et le marché, BMW est une des marques qui transige le plus avec son ADN originel. Heureusement, certains modèles respectent encore le passé du constructeur, dont celui-ci.

 

Par Stéphane Wamat

Indiscutablement, BMW est une marque à (gros) succès partout dans le monde. Elle est même numéro un en Belgique, à la faveur de cette spécificité nationale qu’est la voiture de société. Mais si le succès est là, les fans de la première heure – qui aiment BMW depuis la Série 3, voire la 2002 – sont aujourd’hui un peu perplexes face à ce qu’il faut bien appeler l’embourgeoisement de la marque.

Il est loin le temps où n’importe quel modèle, même de base, surclassait toute la concurrence en termes de feeling sportif et de dynamisme. Aujourd’hui, pour retrouver cela, il faut en général opter pour les versions haut de gamme et hors de prix. Mais pas toujours ! Ainsi, la Série 2 Coupé apparaît un peu comme la gardienne du temple.

Il s’agit en effet presque d’une BMW « comme avant ». Jolie, expressive, bien proportionnée, et qui n’exige pas une version hors de prix pour offrir quelque chose de spécial. Nous avons pris en main la 220i, deuxième dans la hiérarchie de la gamme, avec un « simple » 4 cylindres 2 l qui envoie 184 chevaux aux roues arrière via une excellente boîte auto 8 rapports, avec palettes au volant. L’assise est basse, le siège est sportif, on a dans le champ de vision un beau capot bombé…

 

©DR

L’ambiance est déjà là ! Et surtout, dès qu’on roule, c’est bon, c’est « autre chose ». Pas besoin d’aller vite, d’ailleurs : la voiture transmet son âme en toutes circonstances. Quant au moteur, relativement modeste, il est déjà largement assez généreux pour faire profiter du comportement incisif et dynamique de ce coupé parfaitement mis au point.

Lire aussi >BMW X1 : grandir pour faire de la place

Cette Série 2 coupé, c’est la gourmandise de la conduite sportive sans l’indigestion. Elle nous rappelle le temps où une BMW ne devait pas être extrême pour être fabuleuse. Alors, certes, le ticket d’entrée est à plus de 40 000 euros. Mais pour une BMW parmi les plus généreuses en sensation du moment, et aussi obsessionnellement qualitative que les autres, c’est peut-être le meilleur plan de toute la gamme. Nous validons à 220 % !

L’avis de la famille Lamarche

« Ça devient tellement rare, un petit coupé ! Nous dirions même un joli petit coupé. On adore ! Il a un regard perçant, et pas encore l’énorme grille qu’on voit sur la plupart des BMW actuelles. Encore un bon point. Et il est vrai qu’on sent quelque chose de spécial dès qu’on se met au volant. Avant même de rouler, d’ailleurs. Quand on roule, les performances ne sont pas spécialement ébouriffantes, mais restent tout le temps réjouissantes. Le moindre rond-point, on braque un peu plus serré que d’habitude, et ça a déjà un goût de pilotage… Les côtés pratiques ? Le coffre de 390 litres, c’est bien pour deux. Après tout, il y aura bien un moment où les enfants partiront, non ? La BMW Série 2 Coupé est le genre de voiture qui donne envie que ce moment arrive vite. Mais ne le répétez surtout pas ! »

 

©DR

L’avis de l’expert en écoconduite

Les chiffres obtenus avec la BMW 220i Coupé me font un drôle d’effet. À force, je n’ai en effet plus l’habitude de relever les consommations de voitures pratiquement « normales », sans électrification ou à peine, puisque tous les 2 l BMW sont équipées d’une micro-hybridation 48V. Bref, pour cette petite merveille de moins de 1 500 kilos (encore un chiffre qui devient rare à l’ère de l’électrique), BMW annonce de 6,3 l à 6,9 l/100 km de moyenne selon le niveau d’équipement. Sur notre voiture (bien équipée), nous avons relevé 6,8 l/100 km, et cela aurait été plus proche de 6,3 l dans des circonstances moins défavorables. Alors oui, nos récents essais nous ont plus habitués à des consos entre 4 l et 5 l, ou exprimées en kWh. Mais pour une voiture comme celle-ci, ce n’est pas mal du tout.

Lire aussi >BMW 420D Cabrio : En voie de disparition

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 537 / 1 838 / 1 390 – 4 places – 1 490 kg – Moteur 4 cyl. 2 l essence – Puissance : 184 ch – Couple : 300 Nm – Conso WLTP : 6,3-6,9 l/100 km – CO2 WLTP : 142-156 g/km – Prix : 43 750 euros TVAC

 

CIM Internet