Paris Match Belgique

Alors, on swatche ?

Bonne humeur horaire de la plus fun des marques suisses. | © Swatch

Montres et bijoux

Bonne humeur horaire de la plus fun des marques suisses.

Le délire créatif, dans le sens le plus dynamique et le plus design du terme, a toujours été la marque de fabrique de Swatch.  Et cela lui a pleinement réussi, puisque – faut-il le rappeler ? –  son nom chapeaute le puissant groupe horloger veillant sur Omega, Longines, Rado, Hamilton,Tissot et plusieurs manufactures traditionnelles suisses qui font rêver les fans de Haute Horlogerie. Breguet, Blancpain, Jaquet Droz… Autre marqueur de sa succestory : les chiffres atteints lors des grandes ventes aux enchères. Fin 2015, les deux stylistes originels de la Swatch, Marlyse Schmid et Bernard Muller, ont vendu leur collection personnelle chez Sotheby’s Genève pour 1.300.000 francs suisses. Près de 4000 objets qui retraçaient la genèse de la marque : 1000 montres, quelque 380 prototypes, composants, dessins techniques et nombreux modèles jamais mis en production. Bref, l’ADN forgé  au cours des années 1981 à 1986   » caractérisées par un intarissable esprit d’innovation et un renouveau inespéré de l’horlogerie suisse « , résuma Pedro Reiser, directeur du département Haute Horlogerie de Sotheby’s.

Collection, mode d’emploi

Sur les sites de revente, les Swatch se négocient toujours à la hausse. Les cotes atteintes sont, certes, plus modestes que celle des iconiques Pop Légumes, James Bond ou Folon.  » On aura peut-être d’agréables surprises d’ici quelques années », se disent les amateurs. En attendant, chaque saison, la pléthore de nouveaux modèles a tout pour provoquer – ou entretenir – la collectionnite aigüe. Ouvert au printemps 2016 à une demi-minute de la Grand-Place de Bruxelles, le Swatch Mega Store belge (02 289 54 00)  dispense ce conseil :  » Suivez vos émotions ! « . S’il vaut mieux s’amuser plutôt que spéculer, les collectionneurs ont la précaution d’acheter toujours la montre en double. L’une destinée à être portée, l’autre devant impérativement demeurer intacte dans l’étui. Collectionner consiste à suivre une thématique qui pimente le jeu. Une couleur fétiche, des motifs romantiques, géométriques ou avec personnage. Le must ? Réunir l’ensemble des ‘Swatch Destination’ vendues uniquement dans la ville qu’elles symbolisent : Miami, New York, Las Vegas, Londres, Dubaï, etc. Bruxelles a inauguré la série avec une montre à l’effigie de notre Manneken Pis national. La ‘Ketje from Brussels’ est l’une des stars du mégastore bruxellois (90 €). Le fin du fin serait de l’acheter au moyen de la Swatch Pay, la deuxième génération d’un système de paiement sans contact. Pour l’instant, la technologie de ce porte-monnaie de poignet n’est opérationnelle que dans 28 villes chinoises.

Automatique, c’est chic

90 heures de réserve de marche ! Dès son lancement, la Swatch SISTEM51 a défrayé la chronique horlogère  en offrant autant d’autonomie malgré un nombre incroyable bas de composants (51) et un système de vis centrale unique.  » La montre automatique de ceux qui recherchent un design classique combiné à l’esprit Swatch ne cesse de s’améliorer. La dernière version, la SISTEM51 Irony,  s’est mise à l’heure du métal. Les 7 nouveaux modèles, tous ajourés au verso, confirment une montée en gamme. Leur style plus sophistiqué, définitivement mature, autorise  à revendiquer le statut de montre de luxe… pour 185/195 € ! www.swatch.com

 

Personnage clé

Carlo Giordanetti, Directeur Créatif Swatch, pose devant la version géante du  ‘Ketje from Brussels’ lors de l’inauguration du mégastore bruxellois.

 

 

Vachement fun

le ‘Yodle’ en costume traditionnel suisse, vedette kitsch et chic de la nouvelle collection Swissness.

La série hivernale Swissness met au poignet tout le folkore alpin :  chaussures de randonnée, vaches laitières, fleurs edelweiss et même un coucou suisse !

Elégante, recto-verso

Cette montre automatique SISTEM51 Irony combine le métal, 90 heures de réserve de marche et une élégance élaborée. Le dos ajouré ouvre une fenêtre sur la vis centrale, la masse oscillante circulaire, le balancier et le reste des 51 composants.

CIM Internet