Paris Match Belgique

Chronomètre ou chronographe : les mots justes

Ce chronographe automatique SpeedMaster Omega bénéficie du nouveau label 'Master Chronometer' . Encore plus exigeant que les tests déjà stricts du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) ! | © L2gende OMEGA

Montres et bijoux

La différence entre chronomètre et chronographe, ça ne se discute pas, ça s’explique…

Stricto sensu, un chronomètre (du grec, chronos/temps et du latin, metrum/mesurer) est un instrument de mesure du temps. D’un point de vue horloger, c’est une montre qui se distingue par sa fiabilité et sa précision. Mais encore ? « Une montre capable d’afficher la seconde, dont le mouvement a été testé plusieurs jours dans différentes positions et températures par un organisme neutre ». Le plus souvent, il s’agit du COSC, le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres apparu en 1973 et déclaré d’utilité publique. Dès que le mouvement passe avec succès sa batterie d’épreuves (basées sur une norme ISO internationale), la montre se voit certifiée ‘chronomètre’. Et peut l’afficher fièrement côté cadran. De quoi rassurer le futur acheteur.

Lire aussi > Alors, on swatche ?

Ré-aiguillages

Erreur pardonnable : confondre chronomètre et chronographe, ce sportif de poing qui… ‘chronomètre’ en mesurant les temps courts. S’il est, en plus, certifié chronomètre, ça se corse pour le néophyte ! Le terme n’équivaut donc pas à un type de montre, mais à un label.  Les fabricants sont libres d’y soumettre modèles quartz ou  des hautes complications. En 2016, Tag Heuer a ainsi fait tester chaque calibre de son nouveau challenger : le Chronographe Tourbillon-02T en carbone & titane, budgétisé à moins de 14 000 euros. Breitling, spécialiste des chronographes d’aviation et des montres-instruments à usage intensif, fait ‘cocser’ l’ensemble des mouvements conçus et produits en interne. Ce tour de force qualitatif, entamé au début des années 2000, représente un engagement concret envers la clientèle. Attention : une montre non soumise à la  certification chronomètre n’est pas forcément imprécise. Grandes marques et manufactures dispose, elles aussi, d’appareils sophistiqués de réglage et de tests pour pousser très loin les contrôles de précision et de performance.

L’appellation chronomètre : toujours plus

Porteuse d’image, l’appellation chronomètre n’en demeure pas moins un gage de qualité. Les récents progrès techniques ont toutefois permis à quelques marques ‘grand public’ d’y avoir également accès.  Chez Tissot, on peut s’offrir un modèle certifié aux alentours de 1000 € ! Concurrence oblige, les certifications internes se multiplient :  1000 Hours Control Jaeger-LeCoultre, Laboratory Test Montblanc, Superlative Chronometer Rolex. Depuis 2016, la marque à la couronne continue à confier toute sa production au COSC mais lui impose, au retour, des tests complémentaires portant sur la précision, l’étanchéité, le remontage automatique et l’autonomie. Bref, toute la montre ! Cette année, Omega fête les 60 ans du légendaire chronographe Speedmaster. Cadeau d’anniversaire dévoilé fin du mois à Baselworld : un modèle automatique très ‘retour aux sources’ labellisé ‘Master Chronometer’. La nouvelle super certification initiée par Omega !  Via des examens encore plus contraignants (validés par l’Institut fédéral suisse de métrologie et ouverts à toutes marques), elle passe en revue la montre emboîtée, donc terminée. Son but est de garantir, entre autres, une précision entre -0 et + 5 sec par jour et une totale résistance aux perturbations des champs magnétiques qui nous entourent. « D’ici 2020, toutes nos montres seront certifiées Master Chronometer », promet Omega en maintenant encore le ‘simple’ label COSC pour certaines références. Le gagnant de ces intenses batailles de certification ? Le consommateur. Il bénéficie d’une montée en gamme généralisée et d’une précision sans cesse accrue.

Lire aussi > L’élégance indémodable d’une montre de luxe

www.breitling.com

www.omegawatches.com

www.rolex.com

Modernisée et certifiée Superlative Chronometer : la Date-Just 41 mm Oyster Perpetual Rolex. Nouveau calibre haute précision (- 2/+ 2 sec par jour), nouveau boîtier en acier/or jaune ou Everose, 11.750 €.
Chronographe et chronomètre. On ne confondra plus : la Navitimer 46 Blacksteel Breitling, est l’un et l’autre. Version grande taille, l’objet culte des passionnés d’aviation se démarque par un habillage entièrement noir. Masse oscillante comprise, visible au verso. Acier 46 mm, calibre automatique manufacture B 01, réserve de marche +/- 70 h.
CIM Internet