Paris Match Belgique

Meistersinger : seule (aiguille) contre toutes (les heures)…

La Neo Plus automatique à 38 h réserve de marche. 40 mm d'acier inoxydable et de philosophie pour avoir l'impression de mettre le temps entre parenthèses. Sans se priver du plaisir de porter une belle montre...

Montres et bijoux

La marque allemande Meistersinger demeure la spécialiste des montres  mono-aiguille.

Pourquoi une unique aiguille ? Si la question vous pique au vif, sachez que le créateur de cette marque indépendante y a vu un moyen d’offrir une pause de sérénité dans la frénésie actuelle. Pour générer un nouveau rapport au temps et s’en libérer, il a eu l’idée se remonter à l’antiquité horlogère. C’est-à-dire aux cadrans solaires où la lecture de l’heure se faisait via un seul segment!  En zappant la seconde aiguille (celle-ci est apparue sur les cadrans au 18ème siècle), Manfred Brassler ne propose pas seulement une lecture simplifiée mais aussi un ‘sentiment’ d’échapper à la course effrénée contre le temps. En effet, ses montres donnent l’heure… à cinq minutes près !

Elégante philosophie

Une Meistersinger s’adresse à ceux et celles qui veulent savourer l’existence avec chic. Son style racé, rond et lisse, s’inspire de l’esthétisme minimaliste des années 50. La marque fondée en 2001 a été récompensée par de nombreux design awards. Les collections, swissmade assemblées à Bienne, s’animent de mouvements mécaniques, à remontage manuel ou automatique. En Belgique, Meistersinger bénéficie de 35 points de vente (02 658 01 20). Un succès nourri par les férus de belle horlogerie et par les amateurs de prix accessibles. Le tarif démarre, en effet, à 1198 € pour la nouvelle ‘Neo Plus’. Ce modèle automatique (calibre ETA ou Sellita), fidèle au design et à la typographie des Fifties, arbore un boîtier plus généreux : 40 mm.  Sa fine lunette et l’ouverture du guichet date accentuent le graphisme épuré. Le cadran arbore les coloris  classiques de la marque : blanc argenté mat, ivoire ou noir laqués, bleu saphir soleillé et vert Rensing.

Lire aussi > Chronomètre ou chronographe : les mots justes

5 jours ou heure sautante ?

C’est le choix donné par la Circularis Réserve de Marche et la Salthora Meta X. Deux nouveautés phares destinées à séduire les amoureux des ‘complications’ et les sportifs invétérés. Esthétiquement parlant, la très soignée Circularis a tout bon. Mécaniquement, elle offre le meilleur : affichage de la réserve de marche, autonomie de 5 jours et calibre à remontage manuel développé en interne. L’indicateur de réserve de marche, rappelons-le, équivaut à une jauge de voiture. Il suffit de surveiller la petite aiguille (à ‘9h’) pour éviter la panne d’énergie et remonter la montre à temps. Tout en cheminant par intervalles de 5 minutes, cette mono-aiguille bénéficie d’une précision de marche extrême. Le secret ? Le calibre embarque deux barillets afin de doubler la longueur du ‘ressort-moteur’  et d’en décupler la fourniture d’énergie ! Etanche jusqu’à 200 mètres, la robuste Salthora Meta X pourrait rentrer dans la catégorie des montres de plongée. Elle en possède plusieurs attributs : lunette rotative céramique unidirectionnelle, couronne vissée protégée, revêtement aiguille et index en Superluminova. Outil dynamique, mi-urbain mi-sportif, elle s’adresse plutôt à celui qui ne veut pas avoir à se soucier de sa montre. Et qui préfère lire l’heure via le guichet d’un guichet ‘heure sautante’ (à ’12 h’) et les minutes, via l’unique aiguille… www.meistersinger.com

Meistersinger Circularis
A longueur de temps
5 jours : l’autonomie XL de la Circularis Réserve de Marche est assurée par un beau calibre à remontage manuel. Le cadran minimaliste intègre avec discrétion l’indicateur ‘jauge d’énergie’. Le fond saphir du boîtier (acier,43 mm) dévoile les finitions soignées du mouvement.

Lire aussi > Les montres Palazzo Empire signées Versace

 

Salthora Meta X
Salthora Meta X :  zen et dynamique !
Cette polyvalente ville-loisirs est dotée d’un mécanisme spécifique développé en exclusivité. Il actionne une ‘heure sautante’ et laisse à l’aiguille unique la lecture des minutes. Acier 43 mm, étanchéité 200 m, réserve de marche 38 h.

 

Bruxelles, ma belle avec Meistersinger

Meistersinger

Qui dit indépendance, dit possibilités de personnalisation. Meistersinger l’a déjà prouvé chez nous en éditant des collectors ‘Sax’, ‘Toots Thielemans’ et plus récemment, avec le drapeau belge dans un guichet date. A présent, la marque dédie l’ultra limitée ‘City Edition 2017’ à la capitale de l’Europe. Modèle: N°01, 40 mm, remontage manuel. Caractéristique : Bruxelles, en ‘skyline’ au dos du boîtier. La Bijouterie De Witte l’a obtenue en exclusivité. Un beau cadeau pour cette maison bruxelloise qui fête ses 85 ans !  www.pdewitte.be

CIM Internet