Paris Match Belgique

Un horloger, des collectionneurs au cœur de l’espace Patek Philippe

Espace Patek Philippe

L'Espace Patek Philippe à Bruxelles. | © DR

Montres et bijoux

Confidences partagées dans un lieu rare à Bruxelles : l’unique espace Patek Philippe d’Europe. Privilège récent accordé à la Maison De Greef par la manufacture de Haute Horlogerie…

Jacques Wittmann, le ‘boss’ du pôle horloger de l’enseigne bruxelloise, ne cache pas sa fierté. « Cet espace exclusif, conçu dans le prolongement de notre propre maison, est le fruit de 36 années de fidélité et d’une passion commune de l’excellence ». Renommée pour ses montres à complications, l’entreprise genevoise allie technique de haut vol et éthique de la perfection. Elle figure, très logiquement, parmi les marques qui fascinent le plus les collectionneurs.

Qui sont-ils ?

Jacques Wittmann : Des gens qui, tout d’abord, aiment les montres et les achètent pour se faire plaisir. Leur but n’est pas de les enfermer dans un coffre, mais de les porter… même s’ils en possèdent près d’une centaine comme certains de nos clients. Personnellement, je me méfie du terme ‘collectionneur’. Les collectionneurs eux-mêmes ne se présentent jamais comme tels ! Par discrétion ? Non, car ils adorent en parler et en discuter. Nous avons donc créé à l’étage un salon-bibliothèque où chacun peut se documenter, obtenir des explications et observer sur écran des mouvements placés sous microscope.  En bonus, une démonstration de la plus magique des complications chez Patek : une ‘Répétition minutes’ sonnant les heures, les quarts et minutes.

Un collectionneur, ça thésaurise, imagine le grand public.

Je n’ai jamais rencontré quelqu’un capable d’enfermer ses montres sans jamais les porter. Ce serait comme posséder plusieurs Ferrari rutilantes et les laisser en permanence au garage. Au bout de 6 mois, elles  ne démarreraient plus. Tout ce qui est mécanique est prévu pour tourner, les mouvements horlogers aussi !

Patek Philippe
Dynamique et aussi très recherché, ce chronographe à calendrier  annuel était la seule référence acier parmi les Complications Patek Philippe. Pour la première fois, la manufacture l’édite en or blanc. Calibre automatique, 60 168 €

Pourtant, on entend souvent dire qu’une montre, une fois portée, perd une partie de sa valeur.

Les Patek Philippe ayant atteint des cotes records dans les ventes aux enchères internationales de Sotheby’s et Christie’s étaient toutes des montres qui avaient été portées ! Repolir le boîtier, renouveler le bracelet usagé ou même réparer le calibre n’influence pas l’estimation d’une pièce de Haute Horlogerie. Cadran, aiguilles et remontoir doivent néanmoins être d’origine. Très important : conserver l’étui et les documents de la montre.

Quels critères peuvent booster la valeur ?

En premier lieu, la rareté. En 7 à 8 ans, la Sky Moon Patek Philippe est passée de 700 000 € à 1 200 000 €. L’offre et la demande  jouent, à condition d’éviter de se baser sur un modèle ‘tendance’ qui n’entraîne aucun gain à long terme. Au contraire. La Haute Horlogerie ne sert pas à investir, mais à rêver. Les multipropriétaires de garde-temps d’exception ont souvent une vie professionnelle intense. Observer ces montres magnifiques, les regarder à la loupe leur offrent une pause relaxante…

Espace Patek Philippe, 28 rue au Beurre, 1000 Bruxelles. 02 511 95 98 – Degreef1848.com

CIM Internet