Pourquoi nous faisons plus l’amour durant les fêtes

Pourquoi nous faisons plus l’amour durant les fêtes

Couple

"Il se peut que lorsque les gens se sentent plus heureux et moins anxieux, ils songent plus souvent à fonder une famille". | © Jared Sluyter / Unsplash

Psycho et sexo

Des raisons biologiques et socio-culturelles. 

 

Il y a quelques mois, nous révélions aux personnes nées le 23 septembre que leur anniversaire en disait long sur leur conception. Leur arrivée au monde tombant exactement neuf mois après les fêtes, il y a des chances qu’ils soient le fruit d’une soirée trop arrosée (plus fréquentes en fin d’année) doublée d’un oubli de contraceptif. Une deuxième raison (plus joyeuse) est que les couples cherchant à concevoir sont également plus susceptibles d’être réunis en fin d’année. L’Obs ajoute à cela des raisons biologiques et socio-culturelles, poussant les couples à faire l’amour durant certaines fêtes religieuses.

Lire aussi > Pourquoi être né un 23 septembre en dit long sur votre conception 

Températures et société

Tout d’abord, le froid et les journées plus courtes pousseraient les couples à se replier sur eux-mêmes. D’autre part, de nombreux facteurs socio-culturels expliquent l’envie de procréer, selon une étude menée par des chercheurs de l’université d’Indiana et de l’Institut de sciences Gulbenkian au Portugal. En analysant des moteurs de recherche, des chercheurs ont observé que dans les pays à prédominance chrétiennes, les recherches sur le mot « sex » sont les plus élevées à la période de Noël. Et cela, même dans les pays où la fête se déroule en été. Dans les pays à majorité musulmane, le pic survient au moment de l’Aïd al-Adha (fête du sacrifice), une fête religieuse et familiale.

sex
© Rawpixel / Unsplash

« Nous avons constaté une augmentation du nombre de personnes à la recherche de connaissances générales sur le sexe, y compris des termes médicaux, des termes sur la contraception, etc. Et cette augmentation se corrélait très bien avec l’augmentation des naissances neuf mois plus tard », a expliqué au Time Louis Rochat, un des chercheurs de l’étude. Dautre part, les vacances pourraient encourager les pulsions sexuelles : « Ce ne sont que des spéculations pour l’instant, mais il se peut que lorsque les gens se sentent plus heureux et moins anxieux – à la fin de l’année et pendant les vacances, dans ce cas – ils songent plus souvent à fonder une famille », ajoute Rochat.

Lire aussi > Pourquoi l’amour de nos parents est si important pour notre santé 

De plus, Noël et l’Aïd el-Fitr sont toutes les deux très orientées vers la famille, les deux impliquent de donner des cadeaux aux enfants et la naissance de Jésus est au cœur de Noël. Ce qui encourage à procréer !

CIM Internet