Paris Match Belgique

« Vanilla sex » : Faut-il avoir honte d’être ennuyeux au lit ?

vanilla sex ennui

Image d'illustration. | © Unsplash / Charles Deluvio

Psycho et sexo

C’est peut-être le parfum le moins original, mais tout le monde aime la vanille…

 

Le sexe vanille, c’est la sexualité conventionnelle, autrement dit le bon vieux missionnaire sans fioritures ni accessoires. Dans Le Monde, Maïa Mazaurette fait l’éloge de celle-ci, la « sexualité ennuyeuse » comme elle l’appelle, ou encore le fait de « faire l’amour à la papa ». Elle évoque notre imaginaire collectif, le cinéma et les séries dans lesquels le spectateur assiste rarement à des héros faisant l’amour dans un lit et de plus en plus souvent attachés (Cinquante Nuances de Grey bonjour). Oui, les nombreuses sexualités alternatives proposées par la pop culture nous enjoignent implicitement à dépasser sans cesse les limites de notre imagination. Pourtant, dans l’intimité, il semble que beaucoup de couples pratiquent et apprécient encore un simple missionnaire bien réalisé, sans oser toutefois le crier à haute voix. Dès lors, est-il encore envisageable d’assumer le sexe vanille ?

Lire aussi > Kunyaza : Cette méthode qui permet de démultiplier le plaisir féminin

Bondage, queer, kink,… Les termes ne manquent pas pour créer une distance immense entre nos propres pratiques et les fantasmes sexuels aperçus dans les scénarios pornographiques. Dans cette course à la performance, où grivois rime avec exploit, comment éviter la remise en question ? « L’ennui c’est dans la tête », estime ainsi la chroniqueuse. Il s’agit pour commencer d’arrêter d’associer l’ennui à un état négatif à fuir par-dessus tout. L’ennui, la routine, les rituels, ont du bon et même beaucoup de bon. Ils ont non seulement quelque chose de rassurant et de réconfortant, mais ils permettent par leur régularité de savourer toutes les nuances de la chose et de les affiner. Une jeune femme interrogée par le magazine InStyle résume d’ailleurs parfaitement cette idée : « La vanille, c’est le sexe missionnaire lent et tendre que je veux le jour de mon anniversaire ou de notre anniversaire de mariage ou lorsque l’un de nous revient d’un voyage business. Je veux être emmêlée et le regarder dans les yeux ».

Lire aussi > Une étude révèle les 10 fantasmes féminins les plus répandus

Il y a par ailleurs autant de définitions du « sexe vanille » que d’individus et l’idée du sexe « traditionnel » évolue aussi à travers les époques. Il ne convient donc pas d’attacher ce terme uniquement à l’idée d’un missionnaire, une levrette ou un 69 peuvent être votre position « boring » préférée et réconfortante. Toujours dans InStyle, l’experte en relation Laurel Steinberg relativise : « C’est vous qui décidez à quoi ressemble le sexe et ce qu’il vous fait ressentir – et il n’y a pas de règles pour que votre relation soit considérée comme passionnante ». Conclusion, avant de se tarauder l’esprit sur notre soi-disant pudeur ou fermeture d’esprit en matière de pratiques sexuelles, la question à se poser est surtout : qu’est-ce qui me plaît quand je fais l’amour ?

CIM Internet