Paris Match Belgique

Pourquoi câliner son enfant est une excellente chose

étude câlin enfant

Une étude bien révélatrice. | © Pexels

Psycho et sexo

Être une maman ou un papa poule a bien des avantages.

 

Nous entendons souvent qu’apporter trop d’affection n’est pas forcément une bonne chose pour l’enfant, au risque plus tard qu’il ne soit pas assez indépendant, c’est pourtant totalement faux. Oubliez tout de suite cette idée préconçue et au contraire choyez autant que vous le désirez vos enfants. En effet, une récente étude israélienne publiée dans la revue PNAS avance que plus un enfant est câliné, plus il développe des qualités d’empathie.

Lire aussi > La science explique pourquoi certaines personnes détestent les câlins

Pour en arriver à un tel résultat, l’étude a suivi une centaine de participants, depuis leur naissance jusqu’à l’âge adulte, afin d’observer les effets du contact maternel sur le cerveau dit « social » des individus. Précisons que les enfants observés ont grandi dans un environnement biparentale aux revenus moyens.

Au départ de l’étude les enfants ont été divisés en trois groupes distincts:

  • Les nouveaux-nés venus au monde à terme en bonne santé, où le contact avec la mère a été inné.
  • Les nouveaux-nés prématurés qui n’ont pas pu avoir de contact avec leur mère.
  • Les nouveaux-nés prématurés où le contact avec la mère a été rendu possible durant 1h par jour.

Lire aussi > Et si on se faisait des câlins plutôt que la bise ?

Au terme de l’étude, on constate que « la mise en place de contacts entre la mère et son nouveau-né a amélioré la synchronisation sociale tout au long du développement, de la petite enfance à l’âge adulte ». Des stimuli qu’ils ont pu observer dans deux zones actives du cerveau: l’amygdale (qui permet de décoder les menaces pour l’organisme) et l’insula (qui joue un rôle dans la conscience de l’état émotionnel).

Les scientifiques concluent en affirmant que si cette étude s’est focalisée sur le lien maternel, le père joue lui aussi un rôle majeur dans le bon développement émotionnel de l’enfant.

CIM Internet