Paris Match Belgique

Voici les 4 techniques privilégiées par les femmes pour prendre du plaisir pendant la pénétration

orgasme féminin pénétration

Image d'illustration. | © Unsplash.

Psycho et sexo

C’est le moment de tester, ou de lui faire tester !

Nous vous en parlions dans un article consacré au sujet récemment, seules 18% des femmes parviennent à obtenir un orgasme uniquement par la pénétration, selon une étude scientifique menée à l’université d’Indiana aux USA en 2005. Alors que nos pratiques sexuelles restent majoritairement phallocentrées, de plus en plus de femmes libèrent la parole sur les meilleures façons de vivre une vie sexuelle épanouie grâce à des techniques et astuces pour enfin atteindre l’orgasme.

Angling, Rocking, Shallowing et Pairing

Et il semblerait que cet orgasme soit atteint majoritairement par voie clitoridienne. Une étude américaine publiée le 14 avril 2021 et réalisée auprès de plus de 3 000 femmes a d’ailleurs récemment révélé les techniques préférées de celles-ci pour atteindre l’orgasme pendant la pénétration malgré tout. Quatre techniques sont ressorties du sondage : Angling, Rocking, Shallowing et Pairing. Mais de quoi s’agit-il ?

Lire aussi > Étude: Voici l’âge auquel les orgasmes seraient les plus intenses

En première place : l’ « angling ». Cette technique privilégiée par 87,5% des femmes consiste à bouger son bassin dans différentes positions durant la pénétration afin de trouver l’angle idéal pour atteindre l’orgasme. En deuxième place du podium, le « shallowing » permettrait à 84% des femmes d’obtenir plus de plaisir en optant pour une pénétration moins profonde. En effet, la zone située à l’entrée du vagin serait la plus sensible pour obtenir l’orgasme.

Lire aussi > Le Papillon : La position sexuelle pour être un(e) pro au lit, sans faire le moindre effort

En troisième position, 76% des femmes interrogées pratiquent quant à elles le « rocking ». Cette méthode consiste à maintenir son pubis contre celui de son partenaire pour stimuler le gland du clitoris – oui les femmes ont aussi un gland -, la partie supérieure du sexe féminin. Ici, la pénétration est plus profonde, de sorte à ce que les pubis se superposent. Finalement, le « pairing » consiste à se masturber le clitoris pendant la pénétration, ou avec l’aide de son partenaire. Cette technique serait adoptée par 69,7% des femmes.

CIM Internet