Paris Match Belgique

Comment savoir si mon enfant est hypersensible, et comment lui parler ?

enfant hypersensible

Image d'illustration. | © Unsplash.

Psycho et sexo

Le rôle des parents et professeurs est primordial pour aider les enfants hypersensibles.

 

L’hypersensibilité est un concept que l’on rencontre de plus en plus souvent. Pourtant, sa compréhension reste encore très floue. Pour parvenir à détecter l’hypersensibilité chez l’enfant et adopter le comportement adéquat, nous avons rencontré Ilse Van Den Daele, auteure de Un coeur gros comme une maison : Comprendre et accompagner l’enfant hypersensible.

Comment se traduit l’hypersensibilité chez l’enfant concrètement ?

Ilse Van Den Daele : Ce n’est pas facile à détecter. D’ailleurs, on la confond vite avec le TDHA (Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité) et parfois avec de l’autisme car les comportements sont souvent similaires mais les causes sont différentes. L’hypersensibilité toucherait 15 à 20% des enfants. 

Sur notre site dédié aux personnes hypersensible, un petit test en néerlandais permet de savoir s’il on a affaire ou non à un enfant hypersensible. Grosso modo, plusieurs signes peuvent vous alerter :

  • L’enfant est très sensible aux stimulis et surtout aux excès de stimulis. Cette sensibilité leur cause d’ailleurs beaucoup de fatigue pour récupérer. Il n’apprécie pas les environnements bruyants, il aime les jeux calmes, il sent toutes les odeurs étrangères, il est facilement effrayé.
  • L’enfant est très malin et se comporte comme s’il était beaucoup plus âgé. Il utilise des mots compliqués pour son âge, il a un sens de l’humour très aiguisé et est très intuitif. Il pose beaucoup de questions profondes et réfléchies.
  • On observe également qu’ils ne se font pas rapidement des amis. En effet, environ 70% des enfants hypersensibles sont introvertis contre 30% d’extravertis. Ils ont souvent du mal à s’exprimer, à être assertifs. Ils sont plus performants lorsque des inconnus ne sont pas présents.
  • L’enfant hypersensible est très facilement distrait. Il éprouve souvent des difficultés à se concentrer. On voit aussi qu’ils peuvent avoir des troubles d’apprentissage.
  • Il est très intuitif, comme s’il semblait lire dans les pensées. Il aperçoit très facilement les détails et les petits changements (un meuble qui bouge de place, un nouveau détail dans l’apparence de quelqu’un),… Il est très empathique et sensible à la tristesse des autres.
  • Finalement, il possède un grand sens des responsabilités et de la justice. L’enfant hypersensible cherche des relations profondes avec autrui, c’est pour cette raison qu’il a souvent des problèmes avec l’autorité. Il apprendra davantage d’une réprimande amicale que d’une punition stricte.

Pourquoi est-ce que l’hypersensibilité est parfois mal perçue ?

L’hypersensibilité est un facteur de risques dans les troubles de l’apprentissage, dans les problèmes sociaux, et les problèmes de comportements. Les enfants hypersensibles vont pleurer plus rapidement sans raison évidente, et il est difficile de savoir exactement ce qui ne va pas. Ils sont très vite en désaccord et beaucoup de pensées se mêlent dans leur tête.

Ils sont très observateurs, ce qui les rend parfois passifs d’un point de vue social. Ce sont typiquement les enfants que l’on va observer au bord du terrain de football, et qui ne vont se mélanger avec les autres qu’après un certain temps d’adaptation. 

Est-ce que l’enfant hypersensible est malheureux pour autant ?

Non, les personnes hypersensibles vont ressentir plus intensément chaque émotion, positive comme négative. Il est vrai qu’ils vont particulièrement souffrir d’un événement négatif, mais ils vont aussi être plus heureux que quiconque dans les événements positifs. Les émotions sont décuplées en fonction du contexte.

Quel comportement adopter vis-à-vis d’un enfant hypersensible ?

Les professeurs et les parents ont beaucoup d’influence. Ils doivent trouver la porte d’entrée pour atteindre la sensibilité de leur enfant et tenter de la calmer. Ce qui n’est pas évident puisque chaque enfant est différent, en fonction de l’âge. Il est important de trouver ce qui l’aide. Il peut s’agir de lire un livre, de s’installer au salon avec lui pour un divertissement, de se promener dans la nature. Une bonne solution à long terme consiste à essayer de lui apprendre ce qui se fait du côté des techniques de relaxation (yoga, méditation, exercices de respiration,…) Cela peut aider à réguler ses émotions.

Quand aux professeurs dans un contexte scolaire, il est primordial de rester patient, de se montrer compréhensif. S’il y a un problème, le mieux est de s’isoler dans un endroit neutre avec l’enfant, où il y a moins de monde. Les enfants peuvent avoir beaucoup de mal avec les espaces où il règne beaucoup de bruit, d’odeurs, de mouvements comme la cantine. Ils peuvent vite apparaître perturbés.

Ce trait de caractère est-il génétique ou le résultat d’expériences ?

On estime que 40% est lié à la génétique et 60% à l’environnement, principalement scolaire, familial mais aussi social. Les parents ont une influence très importante sur le caractère de l’enfant. S’il grandit dans un contexte familial tendu, stressé, colérique et très sévère, l’enfant peut développer des problèmes de comportements qui se traduiront ensuite par des problèmes scolaires et sociaux.

On rabâche souvent « il ne faut pas pleurer » ou « ne le prends pas personnellement » mais ces phrases n’aident pas les enfants. Au contraire, elles les poussent à masquer leurs émotions et à faire tout pour plaire à leurs parents ou à leurs professeurs. Cet état d’esprit va les suivre ensuite à l’âge adulte et contribuer au mal-être, parfois à la dépression.

À l’inverse, un enfant né hypersensible, s’il est soutenu dans ses émotions, qu’on lui offre une liberté et une compréhension, aura beaucoup plus de chance de s’épanouir de façon équilibrée et de ne pas faire évoluer son hypersensibilité. Bien sûr, chaque enfant a besoin de limites. Il s’agit d’un exercice d’équilibre pour les parents et les professeurs.

Quand faut-il aller voir un psychologue ?

À partir du moment où vous avez tout essayé et que vous ne parvenez toujours pas à établir de connexion avec l’enfant, alors il ne faut pas hésiter. L’important est bien sûr de trouver un psychologue qui reconnaît et s’y connait en hypersensibilité.

Comment expliquez-vous la méconnaissance sur le sujet et quelles en sont les conséquences ?

Cela fait 16 ans que je m’intéresse au sujet, car j’étais hypersensible moi-même. Aujourd’hui, le sujet de l’hypersensibilité se démocratise de plus en plus et des débats émergent. De plus en plus de parents et professeurs comprennent ce trait de caractère et la façon de s’y adapter. C’est une aide précieuse pour l’enfant. Je rencontre des adultes qui se sont sentis incompris pendant des années et qui réalisent leur hypersensibilité très tardivement.

Cette méconnaissance est principalement dû au fait que l’hypersensibilité se trouve dans une zone grise, elle n’est pas reconnue comme une maladie mais comme un trait de caractère que certains auraient et d’autres pas. Pour classer les troubles mentaux, les étudiants se basent encore sur le classement DSM-5 dont l’hypersensibilité ne fait pas partie. Alors que l’hypersensibilité peut provoquer d’importants désordres comme la dépression, etc. Mais parce qu’on ne l’étudie pas, on estime que ce n’est pas reconnu scientifiquement et donc que ça n’existe pas. Je suis psychologue et je n’ai jamais entendu parler d’hypersensibilité dans le cadre de mes études, j’ai dû me renseigner toute seule de mon côté.

C’est lorsque l’on est supporté dans son hypersensibilité que l’on parvient à la gérer. On voit des enfants développer des fatigues, des problèmes sociaux et comportementaux parce qu’ils ne sont pas compris et soutenus. Il faut absolument aider à faire connaître l’hypersensibilité, pour agir de façon préventive et non après coup.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : https://www.hspvlaanderen.be/

hypersensibilité enfants
Grand Format.

Un coeur gros comme une maison : comprendre et accompagner l’enfant hypersensible, Ilse Van Den Daele, Éditions Grand Format, 19,95€

CIM Internet