Paris Match Belgique

Voici le pays où les femmes sont le moins épanouies sexuellement

pays sexe épanouissement

Image d'illustration. | © Unsplash.

Psycho et sexo

Ce vendredi 3 septembre 2021, l’Ifop a publié une étude sur la sexualité féminine. Et un pays en particulier se démarque parmi les mauvais élèves en matière de plaisir féminin.

La dernière enquête Ifop nous en dit plus sur la réalité du plaisir féminin en Europe. Menée en partenariat avec la plateforme de contenus pour adulte Pokmi et réalisée sur plus de 5 000 femmes, elle tente d’offrir un panorama du sujet en Europe. Et il semblerait que la France soit le pays où les femmes sont le moins épanouies sexuellement, avec au total 35% des Françaises se déclarant insatisfaites. Une grande différence par rapport à l’Allemagne (23%), l’Espagne (28%) et l’Italie (30%).

Ces chiffres signifient une hausse de 4 points entre 2016 et 2021, contre une hausse moyenne de 1 point dans les 5 pays étudiés (28%). Il est important de préciser que l’échantillon de 5025 femmes ne provient que  d’Italie, de France, d’Espagne, d’Allemagne et du Royaume-Uni. L’étude relève également d’autres grandes tendances. Premièrement, une baisse de la fréquence des rapports sexuels à cause du confinement : « 37% n’avaient pas eu de rapports sexuels en un mois (contre 32% en 2016), sachant que c’est en France (41%, +10) et au Royaume-Uni (47%, +4) que l’on comptait le plus de femmes sexuellement inactives ». 

Lire aussi > Sexe : Ce comportement irrépressible juste après l’amour enfin expliqué

On apprend également que les femmes des pays du Nord ont moins de problème a compter une nombre plus important de partenaire que dans les pays du Sud : « les Européennes du Nord affichent un nombre de partenaires sexuels (plus de 5 partenaires dans leur vie) plus important (42% en Allemagne, 38% au Royaume-Uni) que celles des pays méditerranéens et catholiques (23% en Italie, 31% en Espagne). »

Finalement, on observe une évolution cette fois du côté des pratiques. De moins en moins d’Européennes pratiquent des jeux sexuels popularisés par les films X et marquant une forme de soumission symbolique à leur partenaire masculin comme la « biffle » (-10 points entre 2016 et 2021, à 22%) ou l’éjaculation faciale (- 5 points, à 26%). Rappelons que cette étude à été réalisée en pleine pandémie, soit une période très complexe.

 

Mots-clés:
France sexe femmes orgasme
CIM Internet