Paris Match Belgique

Drague : Êtes-vous victime d’orbiting ?

orbiting date

Image d'illustration | © Unsplash

Psycho et sexo

On connaissait le ghosting et le stalking, voici un terme qui semble regrouper les deux tendances en une seule. J’ai nommé l’orbiting.

Chaque année, le dictionnaire amoureux s’étoffe de plus en plus avec des nouvelles expression qui apparaissent en fonction du contexte du moment. La pandémie a notamment joué un rôle important de nos nouveaux comportements amoureux, alors que les rencontres en ligne ont pris le pas sur les rencontres fortuites en direct. Aujourd’hui, on vous parle d’un nouveau venu : l’orbiting.

L’orbiting

Mais en quoi consiste ce terme aux consonances étranges au juste ? C’est la blogueuse de Repeller, Anna Lovine qui, la première, a fait naître ce mot au grand jour. Il s’agit d’ex qui ne font plus partie de notre vie mais qui continuent de suivre nos faits et gestes sur les réseaux sociaux sans entrer directement en contact avec nous. Un comportement particulièrement déstabilisant pour celui ou celle qui en est victime puisque le ghosteur ou la ghosteuse continue de donner signe de vie tout en disparaissant. Il ou elle va liker un tweet, continuer à regarder inlassablement vos stories Instagram ou liker vos photos, tout en ne vous adressant plus la parole. « Assez proche pour se voir; assez loin pour ne jamais parler », écrit la blogueuse pour décrire cette attitude.

Quant à l’explication derrière ce comportement, les suggestions sont nombreuses mais aucune ne suffit à expliquer l’orbiting. Voyeurisme couple ? Volonté de « rester en bon termes » ? Ou naïveté ? Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes partagent leurs différentes expériences de l’orbiting, preuve que cette pratique est plus courante qu’on ne le pense.

Mots-clés:
couple love drague
CIM Internet