Paris Match Belgique

Comment reconnaître une relation de couple toxique et s’en défaire ? Une psychothérapeute nous donne ses conseils

comment reconnaitre une relation toxique

Une relation toxique n'est pas forcément vouée à l'échec. | © Unsplash

Psycho et sexo

On vous aide à identifier les signes d’une relation toxique.

 

Etre heureux dans son couple n’est pas toujours une évidence. Il arrive parfois qu’une relation entre deux personnes, qui pourtant s’aiment, devienne toxique. Un déséquilibre s’installe alors au sein du couple. L’une des deux personnes semble étendre son emprise sur l’autre et cela peut donner lieu à de la souffrance au quotidien. La personne dite soumise se conforme aux attentes du dominant, quitte à laisser les siennes de côté. Résoudre les difficultés relationnelles à travers l’échange et le dialogue semble compromis et cette situation peut même durablement s’installer dans le temps.

Lire aussi > Une psychothérapeute nous donne ses conseils pour rebooster la confiance en soi

Pourtant, une relation toxique n’est pas forcément vouée à l’échec. Anne-Françoise Meulemans, médecin psychothérapeute et coordinatrice de la plateforme E-mergence, nous donne ses meilleurs conseils pour repérer les signes d’une telle relation défaillante et comment ressortir grandi de cette épreuve, en tant que personne ou couple.

À partir de quand une relation devient toxique ?

« En fait, c’est un concept assez nouveau. Je pense que pour décrire une relation dite toxique on doit définir à contrario une relation saine, que cela soit amoureuse, familiale ou amicale. On parle d’une relation saine lorsqu’elle contribue à l’épanouissement de chaque personne, à l’autonomie de chacun avec une notion de confiance et d’empathie. Les fondements d’une relation humaine qui tiennent compte des deux parties. Cette relation doit avoir une utilité réciproque et équilibrée, elle ne doit pas nous épuiser mais au contraire nous régénérer. On sent qu’il n’y a aucun jugement auprès de l’autre et qu’on peut baisser la garde. On est accepté et épanoui. À partir du moment où tous ces critères ne sont plus acquis, on peut alors dire que la relation devient toxique. Quand on devient le seul à s’inquiéter de l’autre on peut vraiment commencer s’inquiéter… »

Une relation saine peut-elle devenir toxique et vice-versa ?

« Tout à fait, finalement la relation devient toxique en fonction de la personnalité des deux personnes qui la constituent. On peut très bien imaginer que certaines personnalités ne soient pas compatibles. Par exemple, la relation entre quelqu’un de nature assez soumise avec une personne dite dominante risque très vite de devenir toxique. Il n’y aurait aucun équilibre et la personne dominante pourrrait véritablement soumettre l’autre et la manipuler. Par contre, si une personne dominante commence une relation avec quelqu’un au tempérament assez semblable, un équilibre a plus de chance de se former et il y a aura une forme de synchronisation au fil du temps. Je pense que la co-construction est la clé de la majorité des couples qui durent. Une fois la période bleue passée c’est la résolution des problèmatiques de l’un et de l’autre à travers des conflits, des échanges et des discussions qui permet d’avancer. À l’inverse, une relation saine peut devenir toxique à travers des accidents de vie, tels qu’un burn out ou une dépression. Lorsqu’une des deux personnes va mal ça impacte directement l’autre et cela peut déstabiliser l’équilibre de la relation. Si on ne parvient pas à le ramener, la relation peut alors devenir toxique. »

Les personnes qui se ressemblent ont donc finalement plus de chance d’avoir une relation saine ?

« Oui et non. C’est vrai que des centres d’intérêt et des cultures communes peuvent vraisemblablement favoriser une relation épanouie, mais je pense également qu’il y a une multitude de personnalités qui peuvent être compatibles. C’est vrai que certaines personnes qui présentent par exemple des dysfonctionnements auront plus tendance à créer des relations toxiques avec les autres. Mais il suffit que ces personnes, qui ont également leur lot de qualités, tombent sur quelqu’un qui parvienne à contrebalancer leurs dysfonctionnalités. On peut alors imaginer qu’elles arrivent à avoir des relations saines avec d’autres personnes. »

Une relation toxique peut donc redevenir saine et n’est pas vouée à l’échec ?

« Tout à fait, soit les deux personnes qui forment le couple prennent conscience de cette austérité et tentent d’en parler et de régler le problème. Soit les choses tournent au vinaigre et cette conscientisation n’est pas commune, dès lors on ne parvient pas à résoudre le problème. L’une des deux personnes ou même les deux peuvent se sentir trop mal et décider de partir. Par contre, il arrive parfois que certaines personnes, qui vont pourtant très mal, s’engluent dans cette relation et n’arrivent pas à bouger. Il y a alors un problème de dépendance affective, on a besoin de l’autre même si on va mal. Dès lors, des enjeux nous dépassent. Il faut se poser des questions et comprendre sans jugement pourquoi on est coincé dans cette relation ? Sinon on ne parviendra jamais à avancer d’une manière ou d’une autre. Dans ces cas là, je pense qu’un regard extérieur est vraiment important, auprès d’un thérapeute ou d’amis bienveillants pour permettre une conscientisation. La personne pourra alors tenter de se reconstruire individuellement, d’aller mieux pour elle d’abord, car la première personne qu’on doit sauver c’est sois-même. Et sur base de cette reconstruction il y a une possibilité de reconstruire le couple aussi. Si l’un des deux se soigne il va impacter l’autre positivement. Mais attention, si en allant mieux en tant qu’individu le couple va lui plus mal on remet dès lor en cause les fondements de la relation. Peut-être n’aurons nous plus envie de sauver cette union, chaque situation est unique. Mais donc oui, on peut tout à fait imaginer qu’une relation toxique redevienne saine sur base d’un travail individuel ou encore mieux collectif. »

Peut-on sortir grandi d’une telle relation ?

« Tout à fait. Ca vient mettre en lumière nos failles et nos faiblesses et finalement ce que l’on doit apprendre sur nous. Nous même dans notre comportement on peut être toxique pour l’autre sans même s’en rendre compte. Finalement, une relation toxique en dit beaucoup sur nous aussi. Elle peut notamment être due à un effet miroir, s’il y a des dysfonctionnements familiaux chez l’un ou chez l’autre, on risque également de les reproduire dans le couple. »

CIM Internet