Paris Match Belgique

L’huître viennoise : La position sexuelle dont raffolent les Anglais

huitre viennoise

Image d'illustration. | © Unsplash

Psycho et sexo

C’est une position pour le moins étonnante que nous partagent nos confrères de Terra Femina. Une position sexuelle qui dénote surtout par son nom : l’huître viennoise (« Viennese oyster » en anglais).

 

C’est un épisode de Love Island, télé-réalité britannique qui connaît un engouement incroyable, qui aurait popularisé cette drôle d’expression. Dans un des épisodes, un candidat demande sans détour à une candidate sa position sexuelle préférée. Elle a répondu qu’elle appréciait le fait d’être allongée sur le ventre pendant que son partenaire lui relève une jambe et fait tout le travail. Pour le jeune-homme – qui est poissonnier, ça ne s’invente pas – il s’agit de l’huître viennoise. Une position sexuelle un peu plus complexe à mettre en place.

Comment ça marche ?

Son doux nom iodé a titillé votre curiosité ? Voici comment réaliser l’huître viennoise pour un max de plaisir. D’abord, on se couche sur le dos. Il s’agit ensuite de tirer les jambes vers soi de façon à former une espèce de grenouille. Face à vous, à genoux, votre partenaire peut vous pénétrer avec le maximum de profondeur possible. Attention à veiller à ne pas y aller d’un coup sec, mais avancer crescendo pour éviter l’accident ou les douleurs post-coït comme une cystite.

Il est également possible de varier l’angle de pénétration pour accéder à un maximum de jouissance possible. La personne à genoux peut s’avancer ou se reculer pour maîtriser pleinement la profondeur de pénétration. Le seul bémol de cette position ? L’intimité d’un des deux partenaire est complètement dévoilée au grand jour puisque ses jambes sont complètement tirées vers lui, ensuite il est difficile de créer une réelle proximité à cause des genoux qui vous séparent tous les deux. Enfin, elle nécessite un minimum de souplesse. En revanche, la position permet une masturbation facile, quel que soit le partenaire, pour décupler le plaisir. On tente ?

Mots-clés:
sexe
CIM Internet