Paris Match Belgique

Selon Emma Thompson, « personne ne se soucie du plaisir des femmes »

Selon Emma Thompson, « personne ne se soucie du plaisir des femmes »

Emma Thompson, 12 février 2022. | © John MACDOUGALL / AFP

Psycho et sexo

Emma Thompson a parlé de la sexualité des femmes dans une interview accordée à Glamour, publiée le 18 juin dernier.

 

D’après un article Paris Match France de Léa Bitton

Emma Thompson n’a jamais eu la langue dans sa poche. Actuellement à l’affiche de Good Luck to You, Leo Grande, l’actrice américaine a parlé de la sexualité des femmes dans une interview accordée à Glamour. Dans ce long-métrage, qui sortira en octobre prochain dans nos salles, la comédienne de 63 ans joue le rôle d’une veuve n’ayant jamais atteint l’orgasme de sa vie.

« L’écart d’orgasme est évidemment une chose physiologique, mais c’est aussi parce que personne ne se soucie du plaisir des femmes. Le plaisir des hommes a toujours été rendu plus important et a toujours été le but des femmes. Les femmes sont donc là pour le plaisir masculin. Elles ne sont pas là pour leur propre plaisir », a-t-elle déclaré.

Une solution ? La « communication »

« Maintenant, je parle à la jeune génération et ils sont un peu plus avertis à ce sujet. Même la révolution sexuelle dans les années 60 était un terme inapproprié. Je pense que beaucoup de féministes de mon âge y repensent maintenant et se disent : « Attendez une minute, est-ce que tout ça était vraiment pour nous ? Une partie l’était. C’est bien de ne pas tomber enceinte à chaque fois que vous baisez quelqu’un. Mais était-ce vraiment une question de plaisir ? De notre plaisir ? » Je pense que toutes ces questions sont énormes », peut-on lire dans les colonnes du magazine.

Lire aussi > Emma Thompson a vraiment vécu la scène d’infidélité de Love Actually

L’interprète de Nanny McPhee estime que la solution pour pallier cet écart entre les hommes et les femmes serait « la communication ». « Nous avons en quelque sorte relégué le sexe à nos organes génitaux, ce qui est réducteur et aussi complètement faux. Les gens ressentent du désir dans toutes sortes de parties différentes de leur corps », a lâché l’épouse de Greg Wise, soulignant que « beaucoup d’hommes pensent qu’il suffit de tripoter le clitoris des femmes pour qu’elles jouissent comme un feu d’artifice ».

CIM Internet