Paris Match Belgique

Ce que la technologie réserve à 2018 (et vice-versa)

Un robot strip-teaseur performe au Sapphire Gentlemen's Club de Las Vegas, le 8 janvier 2018. | © AFP PHOTO / Mandel Ngan

Technologie

Alors que le salon CES bat son plein à Las Vegas, une étude se penche sur les technologies qui feront demain, et même toute l’année 2018.

 

C’est la mecque de la tech : le CES, plus grand salon dédié à l’innovation au monde, se tient actuellement à Las Vegas. Télévisions pliables, brosses à dents connectées, enceintes 3D, concierges robotisés et capteurs UV à porter comme un vernis à ongle défilent sur ce titanesque podium des nouvelles technologies, avides de défendre leur avenir face aux grandes marques et investisseurs. Sauf que, plutôt que les pontes de l’innovation de pointe, ce sont le plus souvent les utilisateurs qui décident de qui reste et de qui sombre dans l’oubli de la course au futur.

©AFP PHOTO / ARUN SANKAR

C’est en tout cas ce que garde à l’esprit l’institut d’études de marché GfK : la planète a beau avoir connu le plus important Cyber Monday de l’histoire du capitalisme à en croire CNN, et les cryptomonnaies convaincre toujours plus de curieux pleins d’espoir, les consommateurs ne sont pas prêts à se faire greffer n’importe quel implant pour le frisson de l’expérience, comme le suggère régulièrement Black Mirror. Selon GfK, 38% des personnes interrogées sont davantage tentées par les innovations qui leur rendent la vie plus simple, plutôt que d’être les premiers à tester, mettons, une voiture sans conducteur.

Lire aussi > L’addiction aux jeux vidéo, bientôt reconnue comme maladie ?

Toujours plus « smart »

Et ces consommateurs savent de quoi ils parlent. Du moins, c’est ce qu’ils estiment : 70% des étudiants américains se qualifient de « technologiquement malins », tandis que la moitié de la population du pays estime que leur utilisation des innovations déjà en place relève de « l’expression personnelle ». Pas étonnant dès lors que l’idée de la « smart home » ait particulièrement fait son chemin dans les foyers en 2017 et que cette année au CES, on retrouve toutes les expressions imaginables de « l’Internet des objets » – la connexion de nos objets du quotidien à la toile.

©AFP PHOTO / DAVID MCNEW – La nouvelle génération du robot Aibo, qui embarque des intelligences artificielles dans un chien bionique.

D’après GfK, en 2018, il faudra donc compter sur une prolifération d’interfaces pour maisons connectées, de nouvelles façons de consommer nos médias et nos divertissements et des intelligences artificielles toujours plus puissantes et simples à utiliser. Siri, Alexa ou Cortana par exemple, les système d’aide vocale d’Apple, d’Amazon et de Microsoft, gagnent de mois en mois en popularité sous les toits américains, mais aussi européens.

Lire aussi > Cette drôle de coque pour smartphone dit tout de l’amour en 2018

Et GfK de rappeller, en toute logique et parce que le futur reste un paysage incertain, que « comme pour toutes innovations, certaines vivront longtemps et perdureront, certaines seront des étapes transitoires vers quelque chose de meilleur, tandis que d’autres devront batailler ou s’écraser et brûler ».

CIM Internet