Paris Match Belgique

Comment ce (mini-)changement peut vous rendre moins accro à votre smartphone

smartphone

Un seul clic et le tour est joué. | © Pexels

Technologie

Le New York Times vient peut-être de trouver la solution à notre fâcheuse tendance à consulter Facebook et Instagram toutes les dix minutes. Il suffirait d’utiliser un écran moins stimulant, soit en noir et blanc. Tout simplement.

Pas une journée ne passe sans que les applications comme WhatsApp, Facebook ou Instagram n’aient été ouvertes. Un petit « check » de deux minutes sur l’une d’entre elles, et c’est souvent une bonne demi-heure qui est perdue inutilement. Mais pourquoi cette dépendance ? Mack McKelvey, spécialiste en marketing, explique que les smartphones présentent une astuce toute simple pour garder l’utilisateur plus longtemps et le faire revenir plus vite, explique-t-elle au New York Times : la couleur. « Vous n’achetez pas de boîtes de céréales en noir et blanc, vous achetez celle à la couleur vraiment stimulante, et ces applications ont développé des carrés vraiment cool avec des couleurs fraîches, toutes conçues pour vous stimuler », compare la spécialiste.

Les entreprises de la Silicon Valley l’ont bien compris. Elles se tournent d’ailleurs de plus en plus vers les neurosciences appliquées pour voir comment le cerveau réagit à la couleur de l’application, ce qui apporte le plaisir et ce qui retient l’œil. Le bleu pour inspirer le calme et la sérénité, d’où son utilisation par Facebook, Twitter et LinkedIn. Le rouge stimulant l’excitation, ce n’est pas une surprise qu’il soit utilisé pour les notifications. Mais trop utilisé, cette couleur peut également signifie le danger. C’est pourquoi peu d’application l’ont adopté.

Lire aussi > L’addiction aux selfies, reconnue comme maladie mentale

50 nuances de gris

Pour lutter contre cette addiction, il suffirait donc de changer son écran en noir et blanc. Popularisé par l’éthicien en technologie Tristan Harris, le but de cette opération grise est de rendre l’écran brillant et coloré moins stimulant. Le journaliste du quotidien américain l’a testé et approuvé. « Cela fait quelques jours que je suis passé au gris, et il est remarquable de constater à quel point cela a calmé ma vérification téléphonique ».

Pour Thomas Z. Ramsoy, directeur de Neurons, une société qui analyse ces applications, il existe une autre raison : le passage à la nuance de gris réintroduit le choix. En effet, les couleurs utilisées par les entreprises nous poussent à prendre des décisions inconscientes. Voilà pourquoi une tâche basique comme lire ses mails nous amène ensuite à passer dix minutes sur Instagram. Fini donc le temps où l’utilisateur consultait son smartphone inutilement. Autre point positif : la configuration de l’écran en noir et blanc permettrait également de gagner en autonomie, en plus de la concentration.

CIM Internet