Paris Match Belgique

Les mobiles Android pistés par un puissant logiciel de surveillance, alerte Kaspersky

"Skygofree" est considéré comme l'un des outils espion les plus puissant repéré jusqu'ici sur Android. | © (FILES) A picture taken on October 17, 2016 shows an employee walking behind a glass wall with machine coding symbols at the headquarters of Internet security giant Kaspersky in Moscow. The US government banned the use of Kaspersky security software in federal offices on September 13, 2017, saying the Russian company has risky ties to Russian intelligence that threaten US national security. / AFP PHOTO / KIRILL KUDRYAVTSEV

Technologie

L'entreprise Kaspersky vient de mettre la main sur un puissant spyware qui sévirait sur les appareils Android.

Nouvelle révélation dans l'univers impitoyable de la cybersécurité. Le fournisseur d'antivirus Kaspersky Lab vient de détecter un logiciel de surveillance infectant les terminaux mobiles Android et doté de capacités de surveillance inédites.

Espion surpuissant

La firme russe spécialisée dans la sécurité internet Kaspersky a découvert un malware espion dans le système d'exploitation mobile Android développé par Google. Ce malware est notamment capable de lire les messages sur l'application WhatsApp et écouter des conversations via le micro, lorsque le propriétaire du smartphone se trouve à un endroit précis. Il peut également réaliser une connexion avec des réseaux Wi-fi bien précis et prendre des photos ou des vidéo.

Lire aussi > Un virus transmis via Messenger met en danger vos ordinateurs

Kaspersky a baptisé ce programme "Skygofree" et le considère comme l'un des outils espion les plus puissant qu'elle ait repéré jusqu'ici sur Android. Le malware se trouve sur des sites falsifiés qui scannent les pages des opérateurs mobiles. Les infections par le virus sont ciblées, les victimes étant attirées vers ces sites internet. Selon Kaspersky, Skygofree est en développement depuis 2014. Kaspersky a retrouvé quelques victimes du programme en Italie et suppose que le malware a été développé par une société italienne, qu'elle ne nomme pas, spécialisée dans les applications d'observation.

 

- Avec Belga

CIM Internet