Paris Match Belgique

Rôtisserie et attaque de zombies : Le brillant coup de com’ d’Elon Musk pour vendre ses lance-flammes

En édition limitée, 200 000 exemplaires de ces lance-flammes sont vendus 500 dollars l'unité. | © Instagram : @elonmusk

Technologie

Ce dimanche 28 janvier, le fondateur de Tesla et de SpaceX Elon Musk a annoncé sur Twitter la commercialisation de ces nouveaux « joujoux » en édition limitée vendus à 400 euros l’unité.

 

Il avait fait la promesse en décembre dernier. Afin de booster sa nouvelle marque, Elon Musk s’était lancé dans la vente de 50 000 casquettes arborant le logo de sa société « The Boring Company ». Et pour être certain d’écouler les stocks, l’ambitieux ingénieur avait promis de commercialiser ses propres lance-flammes, une fois que toutes les casquettes seraient vendues.

Lire aussi > Intelligence artificielle : Elon Musk met en garde contre les « robots tueurs »

Si l’engin peut faire penser à un jouet en plastique, laissant planer le doute sur la véracité de cette publicité, le produit existe bel et bien et il n’aura pas fallu longtemps pour qu’il remplace les casquettes… vendues en quelques jours à peine. Car pour Elon Musk, une chose promise est une chose due, quoi qu’en diront ses détracteurs. Ce dimanche 28 janvier, le fondateur de Tesla et de SpaceX a annoncé sur Twitter la commercialisation de ces nouveaux « joujoux » en édition limitée. 200 000 exemplaires vendus à 500 dollars l’unité – soit environ 400 euros – sont d’ores et déjà pré-commandables sur le site officiel de la société qui comme le rapporte L’Express, comptabilisait en seulement quelques heures près de 2 000 commandes, dont les premières devraient être livrées dès le printemps prochain.

Say hello to my little friend …

A post shared by Elon Musk (@elonmusk) on

Ne faites pas ça chez vous

Mais pour quelqu’un comme Elon Musk, il en fallait bien plus pour vendre ce nouveau gadget cracheur de feu. Vendu comme un objet capable « d’enflammer n’importe quelle fête » tout en restant sans danger, il est également « parfait pour rôtir des noix », écrit son créateur sur Instagram. Le sourire jusqu’aux oreilles, l’entrepreneur s’affiche son arme à feu à la main avec un message tout en ironie : « Ne faites pas ça chez vous. Aussi, je veux être clair sur le fait qu’un lance-flammes est une très mauvaise idée. N’en achetez surtout pas, à moins si vous aimez vous marrer », écrit-il.

Coup de com’ (et de maître) d’ Elon Musk

Et histoire d’en rajouter un couche, l’Américain a annoncé sur Twitter l’avènement d’une possible attaque de zombies en s’amusant de plusieurs rumeurs qui circulaient sur les réseaux : « Lorsque l’apocalypse des zombies aura lieu, vous serez heureux d’avoir acheté un lance-flammes ». Une déclaration qui n’aura fait que confirmer les croyances selon lesquelles Elon Musk manigancerait une attaque de morts-vivants dans le but d’exploser ses ventes de lance-flammes.

Lire aussi > Elon Musk présente le camion du futur

Face à des proportions grandissantes – certains internautes lui ayant même prié de prévoir un modèle pour enfants – l’ingénieur s’est vu contraint de rectifier les choses : « La rumeur selon laquelle je crée secrètement une apocalypse zombie pour générer une demande de lance-flammes est complètement fausse », a-t-il écrit. Un coup de com’ (et de maître) qui s’achève en beauté, sans victimes ni blessés, qu’il s’agisse de noix… ou de zombies.

Mots-clés:
elon musk lance-flammes
CIM Internet