Paris Match Belgique

Face aux théories du complot, YouTube cite Wikipédia

youtube

YouTube, défenseur de la Vérité. | © pexels

Technologie

Pour lutter contre la désinformation, YouTube va bientôt afficher des extraits de Wikipédia à côté des vidéos promouvant des théories du complot.

« Le top 5 des raisons pour lesquelles la terre est plate ». Il suffit de taper « terre » dans la barre de recherche de YouTube et l’adjectif « plate » est directement proposé, avant le « brûlée » de Michel Sardou. Pour lutter contre les fausses informations et plus particulièrement les théories du complot, qui apparaissent et réapparaissent constamment sur la plateforme, YouTube a décidé de faire appel à Wikipédia. « Quand des vidéos porteront sur une théorie du complot, nous afficherons, à côté de la vidéo, des informations issues de Wikipédia au sujet de cet événement », a expliqué Susan Wojcicki, présidente-directrice générale du spécialiste de la vidéo en ligne,au festival SXSW à Austin, au Texas, rapporte le Monde.

Lire aussi > YouTube n’aime pas les « vulves » du clip de Charlotte Abramow

Mais toutes les théories du complot n’auront pas droit à leur fiche Wiki. Ces extraits de l’encyclopédie en ligne, qui devront apparaître d’ici deux semaines selon Mashable, seront ajoutés seulement sur les plus populaires, sur celles « qui font l’objet de discussions actives sur YouTube », a précisé la présidente. Comme, l’idée selon laquelle l’homme n’a pas marché sur la Lune en 1969 ou la théorie des chemtrails, qui prétend que les traînées de condensation observées dans le sillage des avions de ligne sont en réalité des traces d’épandage illégal de produits chimiques pour contrôler le climat et/ou pour contrôler la démographie en rendant volontairement stérile une partie de la population. « Les gens pourront encore voir la vidéo, mais ils auront accès à des informations additionnelles sur lesquelles ils peuvent cliquer », a expliqué Susan Wojcicki.

Lire aussi > Réussir sa sieste avec les hypnotiseurs de YouTube

Noyer le poisson

Cette nouveauté anti-complotiste sonne-t-elle la fin des critiques à l’égard de YouTube ? La plateforme qui compte plus d’un milliard et demi d’utilisateurs est accusée de favoriser des fausses informations et des contenus extrêmes ou violents. Pour certains, cette idée s’apparente davantage à une nouvelle décharge de responsabilités de la part de YouTube. Comme le rappelle La Monde, la véritable source du problème est bien son algorithme de recommandation. « Ce dernier permet de suggérer à l’internaute des vidéos qu’il estime similaires à celle qu’il est en train de consulter et donc susceptibles de l’intéresser ». Si pour la majorité des utilisateurs cet outil permet de découvrir des nouvelles perles musicales ou d’autres vidéos de chatons, pour les fans de théories complotistes, il les dirige toujours plus vers d’autres vidéos sur des théories du complot.

Lire aussi > La vaccination face à une épidémie de théories du complot

Liberté d’expression et responsabilité

Et pourquoi pas tout simplement supprimer ces vidéos ? Impensable pour YouTube qui, comme Facebook, refuse d’endosser le rôle de média et donc de décider ce qui peut rester ou non sur sa plateforme. « Nous ne sommes pas un média, nous n’avons pas à dire si telle information est vraie ou fausse », rappelle Susan Wojcicki dans le journal français. La président explique que YouTube peut intervenir seulement si les règles d’utilisation ne sont pas respectées, au nom de la « liberté d’expression ». Concernant les théories du complot, YouTube a donc décidé de laisser « ce type de contenus hébergé sur la plateforme mais que nous ne le promouvons pas, en désactivant les commentaires ou la monétisation ».

CIM Internet