Paris Match Belgique

Votre smartphone ne vous écoute peut-être pas, mais il vous observe

Ce que vous tapotez sur votre écran peut être capturé à votre insu. | © Pexels / Image d'illustration

Technologie

Des chercheurs en sécurité se sont penchés sur plusieurs milliers d’applications Android pour vérifier si le mythe du « téléphone qui vous écoute » était bel et bien réel.

La peur est aussi vieille que les smartphones. L’idée que nos « téléphones intelligents » nous écoutent est assez répandue et fait évidemment bien peur. Mais en réalité, votre téléphone vous espionne peut-être d’une tout autre manière.

Lire aussi > Pourquoi il faut absolument nettoyer son smartphone

Comme le relève une étude scientifique relayée par Gizmodo, certaines applications Android transmettraient des captures d’écran, et même des enregistrements vidéo, des activités d’un utilisateur sans le prévenir. Les cinq chercheurs ayant planché sur la question ont analysé un peu plus de 17 000 applications de manière automatisée (dont 15 000 venant du Play Store Android). Ils ont découvert que certaines d’entre elles n’utilisaient (à priori) pas le micro pour espionner les utilisateurs, mais envoyaient régulièrement des captures d’écran ou des enregistrements vidéo sur des serveurs tiers, notamment sur ceux de la société Appsee.

Capture d’écran Appsee

Violation des règles du Play Store

Cette entreprise, qui se présente comme une « plateforme d’analyse de données d’applications mobiles  », décortique les comportements et habitudes des utilisateurs pour des entreprises tierces via leurs applications. Seul petit hic, l’utilisateur n’est pas réellement prévenu que ce processus est en cours et que des captures vidéo de son écran sont faites en temps réel.

Cette découverte est relativement gênante, mais se doit d’être mise en perspective. De l’aveu même des chercheurs, sur les 17 000 et quelques applications seules « quelques-unes  » abusait des autorisations qui leur étaient offertes.

Les écoutes non exclues

Ces applications ont en effet bel et bien besoin d’autorisations pour exploiter ces données, cela ne se fait pas totalement au nez et à la barbe de l’utilisateur. Le vrai problème se situe plutôt du côté des autorisations Android qui sont beaucoup trop vagues et permissives. Mais aussi du côté de Google qui a laissé passer ces applications sur le Play Store alors que, de l’aveu même d’un porte-parole interrogé par Gizmodo, « une partie des services offerts par Appsee expose les développeurs à de potentielles violations des règles du Play Store ».

Lire aussi > Ce que votre smartphone fait à votre cerveau

À noter que, si les chercheurs n’ont pas trouvé de pistes audio enregistrées, ils n’excluent pas la possibilité que certaines apps enregistrent malgré tout leurs utilisateurs. Les tests ayant été effectués par une machine, un quelconque service d’écoute n’aurait pas été déclenché, et rien ne dit qu’à défaut de pistes audio, des transcripts de conversations n’ont pas été transmis à des services tiers. Donc même si le problème semble être mesuré, les théories peuvent continuer d’aller bon train.

CIM Internet