Paris Match Belgique

Les avions seront-ils un jour plus silencieux ?

La NASA a réduit le bruit des petits jets et compte s'attaquer maintenant aux plus gros avions. | © AFP PHOTO / NASA Langley

Technologie

L’agence gouvernementale américaine teste des appareils qui sont moins bruyants de 70% à la moyenne.

Un problème récurrent de notre belle capitale est sans conteste le survol de celle-ci par les nombreux avions qui la visitent. Des avions silencieux vraiment ? Certains n'oseraient même pas en rêver. Et pourtant, la NASA est à l'oeuvre, en train d'essayer de réduire le bruit de ces coucous qui vrombissent trop fort. Et si, au lieu d'isoler les maisons des riverains, nos avions se taisaient-ils pour nous laisser enfin dormir.

Lire aussi > Solar Impulse : l’aventure du siècle à bord d'un avion propulsé à l'énergie solaire

Le musée de l'armée à Bruxelles. © BELGA PHOTO

Aux États-Unis, la plainte la plus fréquemment reçue par la Federal Aviation Administration concerne "le bruit des avions", explique Mehdi Khorrami, scientifique aérospatial, au magazine américain Wired.

Le bruit ne vient pas du moteur

Depuis le centre de recherche de Langley en Virginie, Mehdi Korrami fait partie de l'équipe de chercheurs de la NASA qui s'efforce de trouver les moyens pour rendre les avions plus silencieux. Tout ceci est moins facile qu’il n’y paraît. Car lorsqu’on pense bruit d’avions, on pense aux moteurs. Les compagnies aériennes ont pourtant sensiblement réduit le son de ceux-ci.

© Unsplash / Ben Neale

Non, la vraie raison du bruit est le flux d’air qui passe sur le fuselage. La NASA essaie donc "d’aplanir" ses appareils. Elle a donc modifié les trains d’atterrissage ou les volets à l’arrière des ailes. Et a ensuite testé les modifications sur des petits jets dans un désert au nord de Los Angeles.

70% de bruit en moins

En général, les vols expérimentaux ne testent qu’un changement à la fois, de sorte qu'ils peuvent l’évaluer sans se soucier d'autres facteurs qui pourraient déranger les résultats. Mais cette fois-ci, les chercheurs de la NASA ont testé l’ensemble d’un coup. Pour une réduction du bruit de 70%.

Lire aussi > SpaceX : Pourquoi les touristes de l'espace devront patienter avant de visiter la Lune

Maintenant que la NASA a développé le concept pour les petits jets, quid des plus gros avions ? "L'objectif est que cela puisse être utilisé sur les grands transports actuels et futurs, comme le Boeing 777", explique Kevin Weinert, le chef de projet. Pour, un jour, débarrasser Bruxelles de ce problème une bonne fois pour toutes ?

CIM Internet