Retour du Nokia 3310, du marketing à la sauce vintage

Vidéo Technologie

La marque finlandaise Nokia prévoit le retour du téléphone le plus populaire du monde, mais sous un aspect moins rétro.

Vénéré par la génération 2000, on le surnommait « la brique ». On a explosé les touches en jouant au célèbre jeu « Snake » . Il était robuste, indesctructible, et avec une autonomie sans pareil. À tel point que x années après sa première sortie, le 3310 reste une valeur sûre que l’on aime conserver dans nos tiroirs. Ce qui a inspiré au  géant finlandais de sortir une version 2017 de son produit-phare en jouant la carte du vintage.

Lire aussi > Il était une fois l’iPhone

Et c’est ce  26 février 2017 au Mobile World Congress  que Nokia, qui court désespérement après son glorieux passé, a présenté le « nouveau » 3310.

Même s’il garde le côté d’antan avec un petit écran et un clavier chiffré, le GSM comporte les mêmes fonctionnalités qu’un smartphone: accès à internet, applications, écran couleur, port micro SD et un appareil photo. Niveau ergonomie, on dit adieu au téléphone-brique car le nouveau modèle est plus fin, arrondi, dans un coque rouge, bleue, jaune ou grise. On est donc à des années-lumière de ce dinosaure de l’ère mobile et c’est peut-être bien ça qui pose problème. Ce qui faisait le charme du Nokia 3310  « première génération  », c’était problalement qu’il servait simplement à téléphoner et à envoyer des SMS. Ce GSM aura marqué toute une génération et s’élève aujourd’hui au rang des objets cultes des années 2000. On se souvient tous de son T9, ses sonneries personnalisées, son chronomètre et de son jeu du serpent qui se mord la queue. Tout en surfant sur la vague du vintage, le géant finlandais Nokia a donc voulu moderniser quitte à dénaturer l’original 3310 dont le succès tient justement à son absence de gadgets et technologies récentes..

©Belga

 

Le grand retour. Ou presque.

S’il a perdu un peu de la robustesse, l’appareil sera dans tous les cas plus résistant que les smartphones du marché. Alors ce 3310 revisité est-il un bijou retrouvé ?  Vu la différence entre les deux éditions, on aurait plus tendance à croire qu’il s’agit d’un coup de marketing plutôt que d’un véritable retour dans le passé. Dès l’été prochain, le téléphone sera en vente chez nos voisins français et coûtera environ 50 euros. Un prix qui semble très excessif quand on peut trouver des smartphones 4G entre 50 et 100 euros. Alors pourquoi l’acheter ? Pour le fun ou pour avoir un téléphone de secours. Et si cette version ne séduit pas les nostalgeeks, on retrouvera peut-être son ancêtre dans une vieille caisse ou même facilement s’en procurer un au même prix que son descendant…

CIM Internet