Paris Match Belgique

Vous pouvez désormais vous payer une moto volante

moto volante hoversurf

Vous pouvez déjà précommander votre Hoversurf, la moto volante du futur.

Technologie

Les premiers vols du Hoversurf S3 sont prévus pour 2019.

L’être humain rêve depuis des décennies de mettre au point une moto volante, fantasme issu du cinéma. Que ce soit dans Looper avec Bruce Willis ou dans Star Wars, les véhicules volants n’ont cesse de nous fasciner. Et c’est maintenant une réalité. Le prototype Hoversurf S3 va en effet être commercialisé et s’achète déja en précommande sur le site web du fabricant, pour des vols prévus courant 2019, comme nous l’apprend le Daily geek show.

Lire aussi > Kitty Hawk Flyer : une « moto volante » bientôt en vente aux États-Unis

moto volante hoversurf
© Capture d’écran Hoversurf.

Il pèse la bagatelle de 114 kilos, est doté d’une structure en fibre de carbone, fait penser à un gros drone et pointe jusqu’à 96 km/h. Le Hoversurf S3 vous emmènera jusqu’à 5 mètres de hauteur, pratique pour éviter les bouchons et narguer les automobilistes. Cela dit, le petit bolide a un coût malheureusement pas à la portée de tous : 150 000 dollars (soit 133 000 euros).

Une mise en circulation qui s’avère compliquée


D’autres précisions non négligeables sont également à prendre en compte. D’une part, le constructeur est en train d’obtenir les autorisations afin que ce véhicule puisse circuler aux États-Unis et, hormis Dubaï où la police souhaite ajouter ce véhicule à sa flotte, aucun autre pays n’a délivré d’homologation pour la conduite sur route. Aussi, le S3 nécessitera bien sûr d’avoir un permis pour être piloté. Probablement classé dans la catégorie « véhicule léger », il suffira simplement d’avoir le permis B pour le conduire (le permis moto ne sera pas nécessaire).

Lire aussi > Extinction d’insectes : Bientôt des essaims d’abeilles robotisées ?

Les futurs acquéreurs devront également faire très attention à son autonomie quand il sera en fonctionnement. En fonction du poids du pilote, le véhicule ne pourra voler que 10 à 15 minutes environ. Enfin, des questions de sécurité se posent encore notamment au niveau des hélices qui ne disposent d’aucune protection.

CIM Internet