Paris Match Belgique

Les tatouages de demain seront connectés

tatouages intelligents connectés

Le tatouage, futur moyen de communication ? | © Chris Murray / Unsplash

Technologie

Des chercheurs américains ont mis en place un futur moyen de communication qui colle à la peau.

Vous pouvez aujourd’hui utiliser une montre intelligente pour contrôler la musique provenant de votre smartphone, zippée dans le sac sur votre épaule. Et si, plutôt que de porter votre GSM, vous l’imprimiez directement sur votre peau ? Une équipe de chercheurs américains a conçu des tatouages électroniques pour remplacer nos gadgets, à commencer par nos téléphones portables. Alors que nos GSM et montres intelligentes ont une durée de vie limitée à cause de leur batterie, ce nouveau genre de téléphone serait imprimé directement sur notre épiderme

Lire aussi > L’encre des tatouages contient des substances cancérigènes

Le concept de tatouage connecté n’est pas nouveau. Microsoft et l’université américaine MIT ont déjà tenté d’utiliser la peau comme interface numérique. Mais toutes les méthodes trouvées jusqu’à présent étaient trop lentes et trop couteuses. Le tatouage n’était pas facile à fabriquer ni à appliquer. L’équipe de la Carnegie Mellon University (CMU) espère cette fois avoir réussi à créer un tatouage électronique temporaire avec un nouveau design.

« Une avancée dans le domaine de l’électronique imprimée »

« Nous présentons une nouvelle façon de créer des tatouages ​​électroniques », a déclaré Carmel Majidi, de la CMU, dans une vidéo de l’université. Ce qui rend cette technique de tatouages ​​électroniques temporaires plus avantageuse que les tentatives précédentes ? Les chercheurs pourraient fusionner des motifs de nanoparticules imprimés au jet d’encre avec d’autres métaux sans avoir à expérimenter des températures différentes. « C’est une avancée dans le domaine de l’électronique imprimée », a déclaré le chercheur. S’il n’est plus nécessaire de porter le métal à très haute température, on peut donc utiliser de nombreux matériaux moins résistants pour créer ces tatouages électroniques.

Lire aussi > Un distributeur de tatouages fait couler de l’encre au Texas

Le projet est très intéressant dans le domaine de la médecine : ces tatouages ​​électroniques temporaires sont capables de remplacer un moniteur cardiaque. Ils pourraient même inclure des capteurs chimiques pour tester la glycémie de l’utilisateur et l’informer si son taux de sucre est extrêmement bas ou trop élevé. L’année dernière, des chercheurs ont proposé des tatouages ​​temporaires qui pourraient être placés sur la peau et effectuer des analyses de sang. Les tatouages ​​révéleraient alors les résultats en changeant de couleur, sans que les patients doivent se rendre chez leur médecin. Des solutions médicales qui peuvent pourtant sembler très intrusives.

Mots-clés:
tatouage
CIM Internet