Paris Match Belgique

On sait où la Nasa va atterrir sur Mars en 2021

Mars

Document non daté pris par le télescope spatial Hubble de la NASA de la planète Mars. | © EPA/ESA/DLR/FU Berlin/G. Neukum

Technologie

L’agence spatiale américaine a déclaré que Mars 2020 atterrira dans un ancien delta asséché du nom de Jezero.

 

Le prochain rover de la Nasa sur Mars, baptisé Mars 2020, atterrira dans un ancien delta asséché du nom de Jezero, a annoncé l’agence spatiale américaine lundi, en quête de traces d’une ancienne vie microbienne sur la planète rouge. Le site choisi, après des années de débats et délibérations scientifiques, est le cratère de Jezero, qui fut un lac de 500 mètres de profondeur ouvrant sur un réseau de rivières il y a 3,5 à 3,9 milliards d’années. Le cratère mesure 45 kilomètres de largeur. Il « pourrait avoir collecté et conservé d’anciennes molécules organiques et d’autres indices potentiels de vie microbienne par l’eau et les sédiments qui occupaient le cratère il y a des milliards d’années », a indiqué la Nasa. Les scientifiques de l’agence spatiale ont choisi Jezero pour sa richesse géologique supposée, afin qu’il puisse révéler l’histoire de la planète, qui avant d’être froide et sèche, contenait lacs et peut-être océans. Ils estiment qu’il pourrait y avoir au moins cinq types de roches, dont des argiles et des roches « carbonatées », où la probabilité de trouver des traces de vie ancienne est considérée plus forte.

Lire aussi > Dans combien de temps l’Homme marchera-t-il sur Mars ?

Les rovers ne pouvant pas parcourir de longues distances au cours de leur vie, le choix de la zone d’exploration initiale est crucial. Les roches carbonatées (comme le calcaire) sont le fruit d’interactions entre l’eau, les gaz atmosphériques et les roches, ce qui donne des indices sur les conditions environnementales au moment de leur formation, a expliqué Ken Farley, scientifique du projet Mars 2020 au Jet Propulsion Laboratory, lors d’une conférence téléphonique. Le cratère est situé juste au nord de l’équateur martien. Mars 2020 est le premier rover qui stockera les échantillons de façon à ce qu’une future mission puisse venir les récupérer.

Curiosity seul sur Mars

Aujourd’hui, un seul rover est en activité sur Mars : Curiosity, opéré par la Nasa depuis 2012, qui contient son propre laboratoire d’analyse chimique. Mars 2020 devrait coûter 2,5 milliards de dollars à la Nasa. Il sera lancé en juillet 2020, pour un atterrissage en février 2021. L’atterrissage, comme toutes les missions précédentes sur Mars, sera l’une des parties les plus dangereuses du périple. Il faudra qu’il se pose intact et à l’endroit, tout en évitant les dunes, rochers et autres reliefs présents dans le cratère.

Lire aussi > L’une de ces 5 maisons abritera sûrement l’Homme sur Mars

Parmi les quatre planètes rocheuses comparables à la Terre dans le système solaire, Mars a le mieux conservé « ce qu’il s’est passé dans le premier milliard d’années après sa formation », a expliqué Michael Meyers, responsable scientifique du programme d’exploration martienne de la Nasa. « Lorsque la vie a commencé sur la Terre, la vie pourrait avoir commencé sur Mars », a-t-il dit.

Contrairement à la Terre, Mars n’a pas d’activité tectonique connue, ce qui favorise la préservation des anciennes traces de vie, alors qu’elles ont été englouties par la tectonique des plaques sur notre planète, très active géologiquement.

Mots-clés:
Nasa sciences mars
CIM Internet