Paris Match Belgique

Quand l’autoplay de Youtube convainc les internautes que la Terre est plate

Platiste

L'entreprise a admis qu'elle avait du mal à gérer l'autoplay sur les contenus scientifiques. | © Rachid Tank / Unsplash

Technologie

L’autoplay de Youtube amène de nombreux utilisateurs vers des vidéos défendant les théories complotistes des « platistes », ces individus persuadés que la Terre est plate. Et beaucoup d’entre eux sortent de l’expérience convaincus. 

 

Ce n’est pas la première fois que l’algorithme de recommandations de la plateforme est critiqué. Après avoir envoyé des utilisateurs vers des contenus radicaux, fait visionner aux enfants des parodies de dessins animés violentes, les théories complotistes ont aujourd’hui le vent en poupe sur Youtube. Derrière leurs écrans, les internautes sont amenés à voir des vidéos clamant que contrairement à ce que la croyance populaire affirme, la terre n’est pas ronde, mais plate.

Lire aussi > Pourquoi Twitter ne censure pas le célèbre complotiste Alex Jones

Pas si drôle

Prise avec du recul, l’information peut sembler cocasse. D’autant plus que les vidéos répondent à tous les critères du montage low-cost de mauvais goût : voix gravissime, musique dramatique, photos hyperpixelisées, truquages évidents et informations qui ne tiennent pas la route. Sauf que la recette semble fonctionner chez de nombreux utilisateurs crédules, qui enchainent les vidéos et opèrent de nombreuses recherches sur la « flat earth » après avoir été confrontés à ces contenus (terre plate, en français). Et la toile n’a pas que du second degré à offrir aux curieux : elle est peuplée de « platistes », qui gèrent des chaînes Youtube et organisent des rassemblements avec les convaincus. Une journaliste du Daily Beast s’est rendue à l’une de ces réunions et a observé que la plupart des nouveaux platistes affirmaient avoir eu des révélations en voyant des vidéos sur la plateforme.

Lire aussi > Pour des vues Youtube, il humilie ses enfants jusqu’aux larmes

Youtube s’est défendu d’encourager ce genre de vidéos pour amasser plus de vues, mais l’entreprise a admis qu’elle avait du mal à gérer l’autoplay sur les contenus scientifiques. Elle envisage également d’ajouter des liens vers des articles scientifiques fiables en dessous des vidéos complotistes pour régler (en partie) le problème.

 

CIM Internet