Elon Musk ne fumera plus jamais de joints en public, assure la NASA

Elon Musk ne fumera plus jamais de joints en public, assure la NASA

elon musk nasa

La NASA le promet : on ne verra plus jamais cette image. | © Capture d'écran Twitter / @gifdsports.

Technologie

La NASA a formellement interdit à Elon Musk de fumer un joint ou boire de l’alcool en public. Une mesure qui fait partie d’un engagement plus large conclu entre SpaceX et l’agence spaciale américaine.

C’était en septembre dernier : Elon Musk s’offrait un moment de détente avec Joe Rogan, présentateur d’un podcast populaire aux États-Unis. Au cours de cette longue interview qui aura duré plus de deux heures et demi, l’homme d’affaires à la tête de Tesla et SpaceX avait partagé un joint proposé par son interlocuteur. Il semblerait, selon les dires de la NASA, que cette scène n’est pas prête de se reproduire, comme l’a rapporté The Verge ce jeudi.

Lire aussi > Elon Musk, après l’espace et Tesla, la… « teslaquila »

Un « code de conduite »

Certains internautes avaient alors jugé ce geste comme inapproprié, estimant que cela incitait à la consommation de stupéfiants. Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, semble partager cet avis. Il a ainsi expliqué à plusieurs journalistes qu’ils « ne verraient plus » Elon Musk fumer des joints ou boire de l’alcool en public à l’avenir. « Je vais vous dire, ça n’a pas aidé, et ça n’inspire pas confiance, a-t-il déclaré. Les dirigeants de ce type d’organisations importantes doivent garder en tête qu’ils représentent un exemple lorsqu’ils envoient des astronautes américains dans l’espace. »

elon musk nasa space x joints
© AFP / Robyn Beck.

Lire aussi > Vivre sur Mars ? Elon Musk estime ses chances à 70%

« Elon Musk est engagé en matière de sécurité plus que n’importe qui, et il comprend que ce n’était pas un comportement approprié », a-t-il encore ajouté à The Atlantic. Plus tôt dans le courant du mois, la NASA avait annoncé qu’une enquête allait être menée à propos de la culture d’entreprise et la sécurité de SpaceX mais aussi du constructeur Boeing. Toutes deux travaillent avec la NASA sur le premier vol avec passagers vers l’espace, dont le premier essai est prévu pour janvier 2019. Dans le contrat correspondant, SpaceX et Boeing se sont engagés à essayer d’éradiquer la consommation d’alcool et de drogues dans leur entreprise. La NASA estime qu’une telle consommation pourrait augmenter le risque d’accidents, et potentiellement causer la mort d’astronautes.

CIM Internet