Paris Match Belgique

Bonnes résolutions : Votre personnalité déterminera l’efficacité des applications

Bonnes résolutions

Alors que chez certaines personnes, une simple notification suffira pour prendre des engagements, d’autres fonctionneront mieux en payant l’application. | © Robin Worrall / Unsplash

Technologie

Selon Gretchen Rubin, autrice du livre Better Than Before, les applications ont un potentiel important … à condition de trouver celle qui vous correspond.

 

Habitsahre, Coach.me, Habitica, Streaks, Plant Nanny, … : l’année 2019 vient avec son lot d’applications promettant de vous aider à tenir vos bonnes résolutions. La clé du changement se trouve-t-elle dans votre téléphone ? Ce n’est pas aussi simple. Selon Gretchen Rubin, autrice du livre  Better Than Before, citée par Slate, les applications ont un potentiel important … à condition de trouver celle qui vous correspond.

Lire aussi > Cinq applications pour réduire son empreinte écologique

4 personnalités

L’autrice distingue ainsi quatre types de personnalités. Le premier type est la personnalité « upholder », qui comprend ces personnes disciplinée n’ayant besoin d’aucune aide pour atteindre leurs objectifs. Le deuxième type (le plus courant) comprend les personnalités des « obligers », des individus incapables de s’imposer des contraintes, mais capables de répondre à celles des autres. Les « questioners » (troisième type de personnalité) répondent quant à eux sans problème à des ordres, à condition d’en comprendre la logique. Enfin, les « rebels » ne supportent pas qu’on leur dise quoi faire et doivent être à l’origine de la création d’habitude pour pouvoir la suivre.

Lire aussi > Déculpabilisez : La procrastination serait le fruit de l’évolution

Application
© Kevin Grieve / Unsplash

Selon Rubin; la majorité des citoyens sont des « obligers » – qui répondent aux ordres extérieurs. Ils doivent donc utiliser les applications pour répondre à des engagements. Pour fonctionner, celles-ci doivent alors jouer sur le psychologique. Alors que chez certaines personnes, une simple notification suffira pour tenir des engagements, d’autres fonctionneront mieux en payant l’application, car cela leur fera ressentir une certaine culpabilité financière. Ses recherches ont révélé que la méthode la plus efficace pour provoquer le changement est celle qui incite à « ne pas rompre la chaîne », en enregistrant les jours consécutifs de l’application de la bonne résolution.

 

CIM Internet