Les animaux connectés ? L’industrie du mobile y croit !

Les animaux connectés ? L’industrie du mobile y croit !

On gère bien le chauffage et les lumières de son habitation depuis son smartphone... Pourquoi pas son animal de compagnie ? | © EPA/Tomasz Gzell POLAND OUT

Technologie

Après les humains, le secteur s’est emparé du sujet avec des objets connectés spécialement pensés pour les animaux de compagnie. Un gros marché en perspective…

On lègue bien sa fortune à son chat. On élit bien un chien au fauteuil de maire… Alors pourquoi nos amis à quatre pattes échapperaient-ils plus longtemps à la technologie ? Nous qui en faisons de plus en plus nos égaux. Et derrière ce positionnement, un marché lucratif se profile. Global Market Insight estimant que ce marché devrait passer de 1,85 milliard de dollars en 2017 à 8 milliards en 2024. De quoi faire saliver les entrepreneurs et innovateurs de l’industrie mobile.

Votre chien fait-il assez d’exercice? Qui s’occupera de la litière pendant vos vacances? Pas d’inquiétude. Dans les allées du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone,les solutions sont partout: de la litière pour chat qui se nettoie toute seule aux traqueurs d’activités en passant par des colliers bardés de capteurs en tout genre. Ces appareils doivent permettre aux propriétaires de suivre en temps réel non seulement les déplacements de leurs animaux préférés mais également de s’assurer de leur santé, de vérifier qu’ils font suffisamment de sport ou si leur sommeil est bon. Le tout depuis leur smartphone.

Pour garder un oeil en permanence sur Medor…

©Vodafone

Certains vont même plus loin, en donnant la possibilité aux propriétaires de définir une zone de sécurité autour de leur habitation, afin d’être prévenus si leur compagnon à poils en sort. Le deuxième opérateur mondial Vodafone a ainsi présenté Kippy, qui sera disponible sur l’ensemble de ses marchés européens. Cet appareil résistant à l’eau, en métal et avec une autonomie de 10 jours, est équipé d’une carte SIM pour un abonnement mensuel de 4 à 6 euros.

Lira aussi >La beauté connectée : Votre coach perso est arrivé

« L’objectif premier est d’améliorer encore la relation avec votre animal », souligne Steve Shepperson-Smith, un porte parole de l’opérateur. L’intérêt croissant pour ces appareils branchés pour les animaux intervient alors que les ventes de smartphones ont décliné de 4,1% dans le monde en 2018, selon le cabinet de conseil IDC. « Si l’on part du principe que la quasi totalité des humains souhaitant avoir un smartphone en a déjà un en Europe, Vodafone a raison de commencer à réfléchir à comment connecter les animaux », estime Ben Wood, analyste pour le cabinet de conseil spécialisé CCS Insight.

« Le marché pour animaux est un segment incroyablement lucratif qui progresse d’année en année », assure-t-il. Et cela devrait se poursuivre dans les prochaines années,

Avec Belga.

CIM Internet