Rêve : Netflix teste un abonnement à 3 euros par mois

Rêve : Netflix teste un abonnement à 3 euros par mois

netflix

Un service Netflix uniquement sur mobile ? C'est sûrement pour bientôt. | © Unsplash / Caspar Camille Rubin.

Technologie

La plateforme de streaming Netflix expérimente en Inde un nouvel abonnement au tarif très avantageux.

Si le succès du service de streaming Netflix n’est plus à prouver, la plateforme ne doit quand même pas rester sur ses acquis pour continuer à dominer le marché. Compte tenu de l’arrivée prochaine de la concurrence des services de streaming de Disney (Disney +) et d’Apple (Apple TV+), Netflix à tout intérêt à dynamiser son offre.

Lire aussi > Quelques chiffres fous et une faiblesse importante de l’univers Netflix

Pour s’implanter en Asie, Netflix semblerait tester un nouveau type d’abonnement bien particulier. L’utilisation mobile de sa plateforme semble être un axe de développement la marque américaine, car elle propose désormais en Inde un forfait uniquement mobile pour 250 roupies par mois, soit environ 3 euros, nous apprend Le Journal du Geek.

L’Inde et son potentiel démentiel

Netflix avait déjà lancé un test de ce format d’abonnement en novembre 2018 en Malaisie, avec un tarif mensuel de 4 euros. Le lancement de cette formule en Inde représente un véritable test grandeur nature, le pays aux 1,3 milliard d’habitants représentant une potentielle mine d’or pour Netflix.

Lire aussi > Oscars : Netflix entre dans la guerre

1 euro par mois ? Mensonge

Le « cassage » des prix de la plateforme n’est cependant pas dans les tuyaux pour tout de suite, même si de nombreux internautes sont tombés dans le panneau d’une publicité mensongère ces derniers jours. C’est Le Parisien qui a révélé l’arnaque ce mardi : la promesse, publiée par la page « Shopping Love », d’un abonnement Netflix à 1 euro par mois pendant un an, alors que le prix minimum est de 7,99 euros. Soit une économie de 130 euros sur un an.

netflix
Capture d’écran Facebook / Shopping Love.

« Cela n’existera jamais, c‘est une bonne vieille tentative de phishing comme on a l’habitude d’en voir depuis les débuts d’internet », a commenté l’entreprise auprès du quotidien. On est donc prévenu.

CIM Internet