Paris Match Belgique

Pas de panique : Malgré Donald Trump, votre smartphone Huawei actuel sera toujours compatible avec Google

huawei google

Ce ne sont que les futurs modèle de Huawei qui seront impactés par la guéguerre entre les États-Unis et la Chine. | © SAUL LOEB / AFP.

Technologie

Le géant chinois des smartphones n’aura bientôt plus le droit d’accéder à certains services de Google et du système d’exploitation mobile Android. La faute au président américain, qui soupçonne la Chine de l’espionner via son fabricant. Pas de panique cependant pour les consommateurs déjà détenteurs d’appareils Huawei. Google assure qu’ils pourront continuer à profiter de ses services.

C’est une véritable bombe qui a été lâchée par l’agence Reuters ce dimanche : Google a suspendu ses relations commerciales avec le géant chinois des nouvelles technologies Huawei. Une décision qui s’inscrit dans un conflit plus global entre le gouvernement de Donald Trump et les autorités chinoises. Cet affrontement au sommet de l’économie mondiale aura un impact considérable sur l’avenir du fabricant chinois et sur les consommateurs, même si les appareils actuels ne sont pas concernés, comme l’assure le géant américain.

Lire aussi > Pourquoi l’armée US interdit les téléphones Huawei au personnel des bases militaires

Ok Google, tu as décidé quoi exactement ?

Ce dimanche, Google a confirmé qu’il allait suspendre ses relations commerciales avec Huawei. Le géant chinois n’est autre que le deuxième vendeur de smartphone au monde et les conséquences de cette décision vont modifier toute la production des appareils provenant du constructeur.Cs derniers sont équipés, comme l’immense majorité des téléphones intelligents dans le monde, d’Android, le système d’exploitation mobile de Google. Huawei se servait jusqu’ici d’une version modifiée du logiciel. Ses utilisateurs avaient aussi accès à Google Play, la plateforme qui permet aux internautes de télécharger des applications approuvées par Google pour fonctionner avec Android. On ignore quand ce changement sera exactement appliqué.

On fait quoi maintenant ?

Pour le moment, la situation est assez floue. D’après Google, le changement devrait affecter les téléphones Huawei, et donc leurs utilisateurs, de différentes manières. La plus grosse différence est que les nouveaux smartphones de la marque chinoise n’auront plus accès à Google Play. Il s’agit potentiellement d’un énorme problème pour Huawei. L’entreprise est désormais le deuxième vendeur de smartphones dans le monde, devant Apple et derrière le sud-coréen Samsung. Or, Google Play est la principale boutique d’application mobile en occident, et souvent le seul moyen pour les internautes de télécharger leurs services préférés, comme Facebook, Instagram ou YouTube. Huawei pourrait compenser ce manque par l’installation de sa propre boutique d’applications. Mais encore faudra-t-il que son catalogue soit aussi étoffé que celui de Google Play. Le géant américain du Web a tout de même précisé que les propriétaires actuels d’un smartphone Huawei auront eux toujours le droit d’utiliser sa boutique et bénéficieront des mises-à-jour de sécurité habituelles. Seuls les futurs téléphones en seront privés.

huawei
L’escalade entre Pékin et Washington, véritable guerre ouverte au sommet de l’économie mondiale. © WANG ZHAO / AFP.

Cela dit, côté mises à jour, c’est une grande inconnue : si Huawei n’a plus accès aux futures versions d’Android, cela signifie que vous n’y aurez plus accès non plus. Ou alors, le constructeur basculera sur une version Open Source, et donc non homologuée … et vous perdrez donc les services Google. Aucune des deux options n’est souhaitable pour le client.

Lire aussi > Quand Donald Trump vante la peine de mort pour les trafiquants de drogue en Chine

En outre, Huawei n’aura plus le droit d’équiper ses appareils de sa version personnalisée d’Android. Il ne pourra profiter que de la version « publique » du logiciel, accessible à tous gratuitement, et avec beaucoup moins d’options que celle utilisée actuellement par le géant chinois des nouvelles technologies. Enfin Google a précisé que les appareils n’auront plus accès à ses services, dont probablement sa plateforme de vidéos YouTube, les cartes de Google Maps ou son moteur de recherche, qui sont des services extrêmement populaires sur Internet et les mobiles. Pour Huawei, le risque est que les consommateurs occidentaux décident, à l’avenir, d’opter pour une autre marque afin de profiter de tous les services habituellement proposés sur les smartphones Android.

CIM Internet