3 recours à l’intelligence artificielle qui sortent de l’ordinaire

3 recours à l’intelligence artificielle qui sortent de l’ordinaire

ABEILLES

L'intelligence artificielle pourrait stopper le déclin des abeilles partout dans le monde... | © Unsplash / Sebastian dc

Technologie

Les algorithmes sont quelques fois développés et utilisés pour des projets sur lesquels on ne les attendait pas forcément ou pas directement… Preuve de l’éventail infini des possibilités de l’intelligence artificielle.

Par L.Dp

Vous rentrez d’une journée bien mouvementée au boulot avec son lot de problèmes et de contrariétés. Vous êtes à peine rentré que votre ado vous tend un bulletin scolaire qui est loin d’être irréprochable. Si, au moins, l’attitude en classe pouvait sauver le tableau… Bref, vous avez eu votre dose. Et un petit verre de whisky vous ferait le plus grand bien. Le liquide que vous vous apprêtez à faire couler dans votre verre provient d’une intelligence artificielle.

Comment ? Le whisky, comme d’autres alcools ou comme la bière, répond à des dosages, des assemblages, des mélanges pour son élaboration. En Suède, la distillerie Mackmyra vient de lancer le tout premier whisky au monde développé par une IA en partenariat avec Microsoft et la société finlandaise Fourkind. Une collaboration qui débouche sur un single malt d’un nouveau type… Le robot a travaillé en amont en croisant toute une série de données pour arriver à la formule de ce nouveau bruvage : recettes déjà existantes de la distillerie, chiffres de ventes et préférences recueillies auprès des clients. L’intelligence artificielle en a sorti environ 70 millions de recettes envisageables et à haut potentiel d’appréciation.

© EPA/NIC BOTHMA

Voilà comment une entreprise fait entrer un produit déjà présent au haut Moyen-Âge, sous une autre forme et utilisation, dans le 21e siècle ! Outre le grand nombre de recettes envisagées, les propriétaires de la distillerie louent surtout que l’analyse de toutes ces datas permet de l’audace et offre des combinaisons vraiment innovantes sur le marché. Soyons certains que d’autres secteurs alimentaires embrayeront rapidement le pas pour développer de tout nouveau produit à leur tour.

Lire aussi > Harcèlement scolaire : Cette intelligence artificielle qui pourrait tout changer

Des ruches synthétiques

À chaque après-midi que vous passez dans votre jardin ou dans un parc, vous faites le même constat : vous ne voyez plus beaucoup d’abeilles. Différents projets sont en phase de développement afin d’enrayer le déclin des abeilles essentielles à la polénisation et à la survie de toute une série d’espèces de plantes. Ce dernier projet en date est assez impressionnant ! Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) poursuit l’objectif de faire se développer les abeilles dans un univers sous contrôle afin d’en cerner davantage l’écosystème.

Synthetic Apiary, c’est donc une ruche synthétique créant les conditions d’un printemps perpétuel pour enrayer le déclin des abeilles. Concrètement, l’environnement direct des insectes est géré de telle manière à offrir toute l’année lumière, humidité et température constantes. L’espace artificiel vise à accueillir des abeilles nourries avec du pollen de synthèse et de l’eau sucrée. Des capteurs permettent alors de récolter toute uns série de données cruciales sur leur santé et leur bien-être. Grâce à cela, les experts ont déjà constaté de nombreuses naissances au coeur de cet environnement synthétique.

Synthetic Apiary from Mediated Matter Group on Vimeo.

Lire aussi > 4 gestes simples à faire chez soi pour prendre soin des abeilles

Soigner une acnée carabinée

Il va de soi que le développement de l’intelligence artificielle dépasse aussi le cadre des grands projets visant à sauver la planète, à combattre les fake news, à diminuer le nombre de crise cardiaque dans le monde… Les grandes marques ont tout à fait intérêt à ne pas rater le train de l’IA. Afin d’être au top de leur développement et ne pas rater des leviers économiques importants.

Ainsi, pour prendre un exemple concret, une appli anti-acné de L’Oréal et Alibaba en Chine va sous peu voir le jour. L’application mobile d’analyse de l’acné par un algorithme d’intelligence artificielle sera lancée en juin sur deux plates-formes du géant chinois du commerce en ligne. Baptisée « Effaclar Spotscan » et développée sous la marque de dermocosmétique La Roche-Posay, cette application doit offrir aux utilisateurs un diagnostic et des conseils personnalisés pour soigner leur acné à partir de photos de leurs visages prises avec un smartphone.

Les domaines dans lesquels l’intelligence artificielle (IA) peut aider l’humanité sont innombrables, comme souhaite d’ailleur le montrer une exposition à Londres jusqu’au 26 août prochain. Intitulée IA : plus qu’humain, et visible au centre d’art moderne du Barbican, l’exposition réunit plus de 200 installations, projets d’artistes et de scientifiques du monde entier.

Avec Belga

CIM Internet