Paris Match Belgique

« Celui qui contrôle les données, contrôle l’avenir » : Mark Zuckerberg fait froid dans le dos dans une (fausse) vidéo

Mark Zuckerberg en 2018. | © Wikimedia Commons

Technologie

Le patron de Facebook prend la parole dans un trucage ultra-réaliste que l’on nomme le « deep fake ». 

Éternel t-shirt gris à manches courtes, tourné face à la caméra, Mark Zuckerberg nous délivre un message glaçant. « Imaginez ça une seconde: un homme avec le contrôle total des données volées de milliards de personnes, leurs secrets, leurs vies, leur avenir. Je dois tout cela à Spectre. Spectre m’a montré que celui qui contrôle les données contrôle l’avenir », confie le boss de Facebook, société controversée s’il en est.

« C’est une époque dangereuse »

Pas de panique, Zuckerberg n’est pas vraiment la marionnette d’une obscure organisation digne d’un James Bond. Il s’agit d’un « deep fake » hyper convaincant proposé par Bill Posters et Daniel Howe, deux artistes passionnés d’intelligences artficielles. Le but ? Nous faire réfléchir et nous faire réaliser que les « infox » et autres « fake news » deviennent de plus en plus réalistes sur les réseaux sociaux grâce aux nouvelles technologies.

Lire aussi > Mark Zuckerberg met la main sur deux villas de milliardaire au bord d’un lac [VIDÉO]

En avril dernier, un autre « deep fake » du genre faisait grand bruit. Mis au point par le réalisateur engagé Jordan Peele (Get Out, Us) pour le site BuzzFeed, on y entendait Barack Obama violemment tacler Donald Trump. « Le président Trump est un idiot absolu », lâchait-il dans une séquence vue plus de 6 millions de fois.

« C’est une époque dangereuse. Dorénavant nous devons être plus vigilants envers les choses à qui nous accordons notre confiance sur Internet. C’est une époque où il faut compter sur les sources vérifiées de confiance. Cela peut sembler basique, mais la manière dont nous allons évoluer dans l’Âge de l’Information fera la différence entre notre survie ou l’avènement d’une sorte de dystopie malsaine », finissait par déclarer l’intelligence artificelle programmée par Peele. Comme l’explique BFM TV, certains élus américains craignent déjà que des montages de ce genre envahissent l’espace médiatique durant la présidentielle de 2020…

CIM Internet