Paris Match Belgique

Les hackers peuvent savoir ce que vous écrivez sur votre ordinateur grâce au micro de votre téléphone

hackers

Poser son téléphone sur un carnet pourrait déjouer la méthode des hackers. | © Unsplash / Headway

Technologie

Cette technique permet d’identifier correctement 41 % des mots tapés sur un clavier. Cela représente un vrai risque car elle permet de décoder les mots de passe des plus compliqués ou les numéros de carte de crédit.

 

Si vous pensiez être protégés grâce à votre antivirus, sachez qu’il ne vous sera d’aucune aide dans ce cas précis. Une étude de l’Université méthodiste du Sud (au Texas) démontre que les hackers peuvent savoir ce que vous tapez sur votre ordinateur à l’aide du micro de votre smartphone, révèle le Daily Mail. Pour ce faire, les chercheurs ont mis en place un scénario des plus réalistes en organisant une conférence dans une salle de réunion. Ils ont demandé aux personnes présentes de prendre des notes sur leur ordinateur portable et ont utilisé une application pour écouter ce qu’ils écrivaient via 8 téléphones.

Grâce aux sons émis par le clavier de l’ordinateur, le logiciel a pu recréer les mots écrits durant la conférence. Le résultat est sans appel : les chercheurs ont pu identifier correctement 41 % des mots tapés. La technique est si poussée que les chercheurs ont réussi à savoir si la personne était en train d’écrire, ou si elle était en train d’effacer un mot. Ils pensent même pouvoir affiner davantage leur méthode.

réunion
Il vaut mieux éviter de déposer son téléphone sur la même surface que son ordinateur. © Unsplash / CoWomen

Dans la vraie vie, des hackers pourraient donc utiliser les capteurs présents dans nos smartphones à notre insu. Bien que certains capteurs nécessitent notre autorisation, beaucoup d’entre eux sont automatiquement allumés. « Nous voulions comprendre si ce que vous tapez sur votre ordinateur portable, ou n’importe quel clavier d’ailleurs, pouvait être détecté uniquement par les téléphones portables qui étaient disposés sur la même table », explique le professeur Mitch Thornton, auteur principal de l’étude. « La réponse est un ‘oui’ catégorique. Il n’y a aucun moyen de savoir si vous êtes piraté de cette façon. » Cette méthode pourrait ainsi être utilisée notamment pour soustraire des mots de passe (même les plus forts), mais également des informations comme des numéros de carte de crédit.

Lire aussi > Pourquoi vous feriez bien de désinstaller immédiatement Internet Explorer

Le bémol de cette méthode

Malgré ses résultats très performants, la technique n’est pas parfaite. Le co-auteur de l’étude, le docteur Eric Larson, explique qu’un « hacker aurait besoin de connaître le type de matériau de la table car différentes tables créent des ondes sonores différentes lorsque vous tapez ». Ainsi, le son émis sur une table en bois sera différent que celui émis sur une table en métal.

L’équipe de chercheurs espère que leurs résultats inciteront les fabricants à renforcer la sécurité de leur téléphones.

Lire aussi > Les conseils d’une célèbre hackeuse pour éviter les dangers du web

CIM Internet