Paris Match Belgique

Pourquoi vous ne devriez plus faire le signe « V » sur vos selfies

Image d'illustration. | © Pexels

Technologie

Una fausse bonne idée pourtant très populaire, notamment au Japon. 

Symbole de la victoire, petit geste pour être plus expressif… Le signe « V » accompagne un bon nombre de clichés. Au Japon, l’index et le majeur sont même omniprésents sur les albums photos. « Le signe V est toujours considéré une bonne technique pour les filles pour rendre leur visage plus petit et plus mignon », expliquait tranquillement un professeur de l’Université de Tokyo dans Time Magazine en 2014. Seulement voilà, cette pose selfie-compatible n’est pas sans risque.

Lire aussi > Non, recharger son GSM à l’aéroport n’est pas forcément une bonne idée

Il s’agirait effectivement d’une aubaine pour les cybercriminels de tous poils. C’est ce qu’avance un nouveau rapport relayé par le Global Times. Eh oui, l’air de rien, nous offrons nos empreintes digitales à la vue de tous. Grâce aux avancées en matière de photographie, les hackers malveillants peuvent ainsi les reconstituer jusqu’à 100% si le cliché a été pris à moins d’1,5 mètre de l’objectif, 50% si on parle de 3 mètres. Quand on sait que la reconnaissance digitale s’impose peu à peu, des systèmes bancaires au foyer, il y aurait de quoi s’inquiéter. La bonne nouvelle, c’est que, pour l’instant, les pirates du web doivent avoir accès physiquement au capteur de reconnaissance digitale. Mais la toile n’oublie rien et vos photos peuvent y traîner des années.

La prochaine fois, montres vos ongles. Unsplash

Lire aussi > Prendre des selfies vous rend insupportable aux yeux d’autrui (c’est la science qui le dit)

En 2017, une étude japonaise pointait déjà ce risque du doigt. « Les informations biométriques telles que les empreintes digitales ne peuvent pas être modifiées au cours de la vie d’une personne », pouvait-on y lire. »Même si vous faites ce signe de manière occasionnelle, vos empreintes peuvent être volées. »

CIM Internet