Paris Match Belgique

La Chine est en train de concevoir un soleil artificiel, et il sera opérationnel dés 2020

soleil artificiel chine

Image d'illustration. | © Nasa.

Technologie

Le projet pourrait déboucher sur une formidable source d’énergie sans impact écologique.

En matière de production d’énergie, les scientifiques chinois ont choisi un modèle des plus ambitieux : le soleil. Ils travaillent actuellement sur une version artificielle de l’astre, censée fonctionner, comme l’original, sur le principe de la fusion nucléaire. Lancé en 2006, le programme HL-2M est en bonne voie pour être opérationnel en 2020, comme nous l’apprend Futura Sciences.

Lire aussi > La NASA découvre des nouvelles planètes d’une nature jamais vue auparavant

L’objectif est de produire une énergie plus propre et moins coûteuse que les options nucléaires actuelles. Contrairement à la fission nucléaire, la fusion nucléaire, telle que celle produite par le soleil, n’engendre pas de déchets radioactifs.

Si la fission a jusqu’ici été préférée à la fusion dans nos centrales nucléaires, c’est parce que la réalisation de cette dernière demande des températures et pressions extrêmement élevées.

Faire chauffer des molécules d’hydrogène à 200 millions de degrés Celsius

Le processus repose sur la force des atomes qui, lorsqu’ils fusionnent, produisent une chaleur pouvant être transformée en énergie.

Le projet HL-2M consiste en un énorme réacteur, construit par la China National Nuclear Corporation et le Southwestern Institute of Physics. En son sein, les chercheurs projettent de faire chauffer des molécules d’hydrogène à 200 millions de degrés Celsius. Quand le soleil, le vrai, ne dépasse pas les 15 millions de degrés Celsius en son coeur.

À cette température, le carburant utilisé sera transformé en un plasma particulièrement instable et donc dangereux. Les scientifiques comptent canaliser ce « soleil artificiel » dans une chambre en forme de beignet baptisée « Tokamak ».

Traversé par de puissants champs magnétiques, cet espace est censé reproduire les réactions observées au centre de l’astre naturel, gardant l’énergie confinée.

Lire aussi > Découvrez les plus belles photos de l’éclipse annulaire du 26 décembre

Si les scientifiques chinois parviennent effectivement à surmonter ces contraintes techniques, le projet HL-2M pourrait être une formidable source d’énergie sans impact écologique. La mise en activité devrait se faire par étape, jusqu’à atteindre les températures colossales espérées.

CIM Internet