Paris Match Belgique

L’armée américaine officialise l’existence d’Ovnis avec 3 vidéos stupéfiantes

ovnis pentagone armée américaine extraterrestres

Un vaisseau extraterrestre imaginé par le cinéaste Denis Villeneuve dans son film "Arrival" (2016). | © Paramount Pictures.

Technologie

Le Pentagone a reconnu l’authenticité de ces trois vidéos ayant fuité en 2017. 

 

Un objet se déplaçant à vive allure dans le ciel, des militaires américains stupéfaits : les quelques secondes d’images vont ravir les ufologues, ces amateurs d’objets volants non identifiés (OVNI). Le Pentagone a publié, lundi, trois courtes vidéos de « phénomènes aériens non identifiés » datant de 2004 et 2015.

Lire aussi > Ovnis : L’armée américaine authentifie trois « phénomènes aériens non identifiés » [VIDÉO]

Vous vous souvenez certainement de Blink 182 et des tubes « All the Small Things » et « Miss You » qui ont rythmé les boums des années 1990. Aujourd’hui, Tom DeLonge, le chanteur et guitariste du groupe, est aussi connu pour avoir fondé To The Stars Academy, une structure qui traque inlassablement les ovnis. Et c’est précisément grâce à lui que ces vidéos se retrouvent au centre des théories les plus folles.

« Quelque chose de jamais vu »

Sur deux des vidéos filmées par des caméras infra, on aperçoit des masses volant rapidement et l’on entend des pilotes interloqués par leur vitesse. L’un d’eux explique que cela pourrait être un drone, mais sans certitude.

L’une d’entre elles remonte à 2004, explique CNN qui avait interrogé l’un des pilotes dès 2017. Celui-ci parlait alors de « quelque chose qu’il n’avait jamais vu de sa vie », capable d’accélérer et de « disparaître en moins de deux secondes. »

Eviter toute idée de dissimulation au public

L’US Navy avait reconnu leur véracité en septembre dernier et le Pentagone a choisi de les officialiser « pour dissiper toute idée fausse du public sur la réalité ou non des images qui ont circulé, ou bien s’il y avait plus d’informations dans les vidéos. »

Lire aussi > Et si les extraterrestres étaient en fait coincés sur leur planète ? La théorie pas si folle d’un chercheur allemand

Ces vidéos, ne présentant aucune information sensible et n’empiétant sur aucune enquête ultérieur sur les incursions de l’espace, ont pu être « non classifiées » et portées à la connaissance du public, a indiqué la porte-parole du département américain de la Défense, Sue Gough.

CIM Internet