Paris Match Belgique

Un mystérieux signal radio provenant de la Voie lactée a été détecté pour la première fois

signal radio extraterrestre voie lactée

Image d'illustration. | © Unsplash / Christian Nielsen.

Technologie

Des astronomes ont enregistré un signal radio intense et extrêmement bref en provenance de notre Galaxie. S’il est confirmé, il s’agira là du premier sursaut radio rapide découvert provenant de la Voie lactée. Et d’une source identifiée comme un magnétar, qui plus est.

C’est une découverte qui laisse les scientifiques encore sans réponses. Un signal radio à la fois intense et bref en provenance de la Voie lactée a été enregistré la semaine dernière par des astronomes. Il s’agirait d’un « sursaut radio rapide », ce qui en ferait le premier détecté dans notre galaxie comme le note Numerama.

Un des mystères les plus fasci­nants de l’uni­vers

Les capteurs des radiotélescopes l’ont détecté mardi 28 avril, en provenance d’un magnétar (ou magnétoile), une étoile à neutrons au champ magnétique intense, issue de la transformation d’une supernova. Celui en question, nommé SGR 1935+2154, se trouve à 30 000 années-lumière de la Terre, rapporte encore Futura-sciences. Soit dans notre Voie lactée.

La preuve d’une civilisation extraterrestre ?

La brièveté de l’émission (une milliseconde) et sa puissance (les scientifiques estiment que le signal aurait très bien pu être observé depuis une autre galaxie) fait dire aux astronomes qu’il pourrait s’agir d’un « sursaut radio rapide ». Le phénomène, déjà identifié dans l’univers, mais pas dans notre galaxie, est au cœur de nombreuses hypothèses pour l’expliquer : collision de magnétars, supernovas, voire même civilisation extraterrestre.

Afin de valider l’idée selon laquelle les magnétars sont bien à l’origine des sursauts radio rapides, les astronomes vont analyser les émissions de SGR 1935+2154 au moment où le signal a été capté. Une coïncidence les conforterait dans leur recherche. Mais n’exclurait pas non plus que d’autres sources puissent aussi en être à l’origine.

CIM Internet