Paris Match Belgique

On a trouvé une planète « habitable » jumelle de la Terre, et elle n’est pas si loin de chez nous

exoplanète habitable jumelle terre proxima b du centaure

Vue d'artiste de l'exoplanète Proxima b. | © ESA.

Technologie

L’observation de la voûte céleste réserve encore bien des surprises.

 

Elle est juste sous notre nez. Découverte en 2016, l’exoplanète Proxima b orbite autour de Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de la Terre en dehors du Soleil. En plus d’être à deux pas (à l’échelle cosmique) de chez nous, elle est située dans la « zone habitable » de son étoile, Proxima Centauri, ce qui veut dire que de l’eau liquide pourrait exister à la surface. Et donc, de la vie.

Lire aussi > La Nasa a enregistré des sons sur la planète Mars

Et récemment, de nouvelles découvertes ont révélé que l’astre est quasi jumeau avec notre chère planète Terre. Passée au crible par des chercheurs de l’université de Genève en utilisant le spectrographe UVES – considéré comme le plus puissant du monde – ainsi que par le « chercheur de planètes » HARPS, cette exoplanète fournit des secrets intriguants. À commencer par sa taille qui est quasi-similaire à notre planète, puisque Proxima b fait 1,17 fois son diamètre.

Un problème de taille

Un élément de plus qui qui signifie qu’il s’agit d’une planète tellurique possédant une surface rocheuse et, à ce titre, considérée comme relativement propice au développement de la vie.

L’étude démontre également que cette exoplanète réalise sa révolution autour de son soleil en seulement 11 petits jours. Une observation qui souligne que cette planète est en réalité très proche de Proxima du Centaure.

Lire aussi > Une météorite martienne trouvée en Antarctique prouverait l’existence d’une vie sur la planète rouge

Reste que Proxima b doit affronter un problème de taille pour espérer y accueillir la vie. Proxima du Centaure n’est pas une étoile aussi paisible que notre soleil et ses éruptions géantes bombardent régulièrement sa planète de rayon X, de sorte qu’il paraît peu probable d’y croiser des extraterrestres.

CIM Internet