Paris Match Belgique

Armée d’un télescope géant, la Chine part à la chasse à la vie extraterrestre

chine téléscope fast vie extraterrestre

Image d'illustration. | © Unsplash / Bryan Goff.

Technologie

Le FAST, plus grand radiotélescope du monde, dispose d’une antenne parabolique de 500 mètres de diamètre.

La Chine démontre une nouvelle fois son intérêt pour l’espace en annonçant le lancement prochain de son projet de recherche de formes de vie intelligentes dans l’espace, comme l’indique Slash Gear. Une quête pour laquelle la Chine mettra à contribution son immense télescope sphérique de 500 mètres d’ouverture, le FAST. Situé dans la province de Guizhou, il est le plus grand radiotélescope à un seul appareil du monde.

Lire aussi > La recherche d’extraterrestres « est bien plus crédible qu’auparavant »

Débutée en 2011, la construction du FAST s’est achevée il y a quatre ans, en 2016. Afin de rendre l’appareil opérationnel, les autorités ont dû raser un petit village et relocaliser près de 9 000 personnes. Il était en effet impératif qu’aucune interférence électromagnétique ne soit perceptible dans un rayon de 5 kilomètres autour du radiotélescope.

En chasse dés septembre

Comme le rapporte Engadget, FAST se prépare désormais à chercher des traces de vie extraterrestre, à partir de septembre. Selon le responsable scientifique Zhang Tongjie, cela ne devrait pas interférer avec les autres missions du télescope.

fast télescope chine vie extraterrestre
Le FAST, installé dans la province de Guizhou en Chine. © BELGA.

Des résultats qui se feront attendre

Il est en effet capable de détecter les ondes radioélectriques émises par des objets dans l’espace tels que des pulsars, des nuages de gaz interstellaires, des trous noirs, des galaxies lointaines et même les premières étoiles de l’univers.

Lire aussi > Espace : L’origine d’un mystérieux signal radio localisée dans une galaxie pas si lointaine

Il ne faudra cependant pas s’attendre à des résultats immédiats. Le procédé sur lequel repose le FAST n’a rien de nouveau et son fonctionnement est en réalité particulièrement aléatoire et imprécis, malgré la puissance et la sensibilité accrues de ce dernier. En effet, sa tâche sera de scanner l’espace en quête de signaux radio. Or, ces derniers pourront provenir de simples réactions spatiales et aucunement d’extraterrestre. Les scientifiques devront déterminer la provenance des signaux. Un travail de titan.

CIM Internet