Paris Match Belgique

Ne faites pas comme tout le monde, ne choisissez pas « 123456 » comme mot de passe

Ne faites pas comme tout le monde, ne choisissez pas "123456" comme mot de passe

42 % des mots de passe seraient "vulnérables aux attaques" de personnes malveillantes. | © Unsplash / NeONBRAND

Technologie

Pour le bien de vos données personnelles, n’utilisaient pas des mots de passe trop basiques.

Que ce soit par simplicité, habitude, ou par peur de l’oublier, il nous arrive de choisir des mots de passe pour nos outils électroniques parfois un peu bateau. Une date d’anniversaire, le nom de son chat, une série de chiffres basique … Des combinaisons simples, et forcément faciles à hacker. Une étude réalisée le mois dernier par un étudiant turc en génie informatique confirme ce penchant pour la simplicité. D’après cette étude, mise en lumière par ZDNet, un mot de passe sur 142 serait la série « 123456 ».

Ata Hakçıl a analysé plus d’un milliard de mots de passe pour découvrir quelques statistiques intéressantes. Le code « 123456 » a été repéré 7 millions de fois dans la base de données, en faisant le mot de passe le plus souvent utilisé en ligne. Et il n’est pas le seul. Les 1 000 combinaisons les plus courantes représentent tout de même plus de 6 % de tous les mots de passe. On retrouve notamment dans la suite du classement « 123456789 », « password » et « qwerty » (les premières lettres des claviers anglo-saxons). Un peu plus loin, en 15e place, on retrouve le classique « iloveyou ».

Lire aussi > Votre mot de passe figure peut-être parmi les pires de 2018

Un mot de passe long, unique, mélangeant lettres/chiffres et caractères spéciaux

Seulement 9 % des mots de passes sont uniques, c’est-à-dire qu’ils ont été relevé une seule fois durant l’étude. Ils font en moyenne entre 9 et 10 caractères de longueur, sachant que la plupart des experts en sécurité recommandent des mots de passe entre 16 et 24 caractères, précise ZDNet. Étonnamment, très peu de ces mots de passe uniques ne veulent rien dire, ce qui signifie qu’ils ne sont pas liés à des dates marquantes ou à des noms de personnes.

Lire aussi > Les conseils d’une célèbre hackeuse pour éviter les dangers du web

Parmi tous les mots de passe étudiés, seulement 12 % contiennent des caractères spéciaux. Beaucoup d’utilisateurs ont ainsi préféré utiliser des mots de passe uniquement en lettres (29 %) ou en chiffres (13 %). Selon cette étude, presque la majorité des mots de passe (42 %) seraient donc « vulnérables aux attaques » de personnes malveillantes qui accéderaient sans trop d’effort à vos données.

CIM Internet