Paris Match Belgique

Microsoft prépare un chatbot qui permettra de parler avec un proche décédé

Microsoft prépare un chatbot qui permettra de parler avec un proche décédé

Le chatbot pourrait même intégrer un avatar en 3D. | © Pexels / Burst

Technologie

Un scénario digne de la série Black Mirror, mais bien réel.

 

Le géant de l’informatique Microsoft vient d’obtenir un brevet pour la création « d’un agent conversationnel d’une personne spécifique ». En se basant sur différentes informations, cette intelligence artificielle pourrait copier la personnalité d’une personne, et donc, « faire parler les morts ».

Lire aussi > La Chine lance une nouvelle version de « The Voice » avec des avatars comme candidats

Concrètement, le logiciel analyserait de nombreuses données – comme les images, les enregistrements vocaux, les publications sur les réseaux sociaux, les sms… – afin de cerner au mieux la personnalité d’une personne. Après cette phase d’analyse, le logiciel serait capable via un chatbot d’échanger avec une personne réelle. Ainsi, il serait possible de discuter (presque normalement) avec une personne qui nous a quitté.

Le système est même poussé jusqu’au point de recréer à partir d’images et de vidéos un avatar en deux ou trois dimensions. La voix de la personne pourra également être reproduite.

Discuter avec sa star préférée

Selon le brevet déposé, ce logiciel ne permettrait pas seulement d’échanger avec des personnes décédées. On pourrait également discuter avec une version plus jeune de soi-même, ou avec des célébrités (que ce soit des personnages réels ou fictifs, vivants ou morts). Cette intelligence artificielle pourrait même, pourquoi pas, permettre de se créer son propre assistant virtuel qui répondrait à notre place à nos messages par exemple.

Lire aussi > Samsung imagine de nouveaux humains virtuels tout droit sortis d’un épisode de Black Mirror

Microsoft n’avait pas encore de programme en route jusqu’à présent, mais avec l’accord de ce brevet, il se pourrait bien que de nouveaux projets voient bientôt le jour.

CIM Internet