C’est prouvé, le « smart » phone vous rend tout sauf intelligent

C’est prouvé, le « smart » phone vous rend tout sauf intelligent

Jim Carrey et Jeff Daniels dans le film "Dumb et Dumber". | © New Line Cinema/Motion Picture Corporation of America

Technologie

Une étude révèle que « la simple présence » d’un smartphone peut réduire les capacités cognitives… même quand il est éteint.

La nouvelle ne sonne pas vraiment comme une surprise. Si l’on pouvait se douter que le smartphone abrutissait davantage qu’il n’enrichissait, c’est dorénavant prouvé scientifiquement.

Sur l’usage du smartphone, on ne compte plus les études publiées. Récemment, l’Université polytechnique de Hong-Kong analysait les conséquences physiques de l’utilisation du digital. Résultat de l’étude : l’utilisation abusive du smartphone présente des risques de troubles moteurs tels que des engourdissements dans les mains et les poignets. Deux ans auparavant, on apprenait que l’utilisation du smartphone pouvait également nuire à la colonne vertébrale et générer des déformations dorsales.

Zéro concentration

C’est au tour du cerveau d’être la cible du smartphone. Une récente étude réalisée par des chercheurs universitaires américains révèle que le fameux gadget numérique réduirait nos capacités cognitives et ralentirait notre capacité à se concentrer. Plus fou encore, « la simple présence » du smartphone (même éteint), pourrait suffire à nous abrutir.

Lire aussi : Pays-Bas : des trottoirs lumineux pour distraire les piétons de leur smartphone 

Pour parvenir à cette conclusion, les professionnels de la McCombs School of Business du Texas (US) ont fait faire aux 800 participants une série de tests informatiques nécessitant leur totale concentration. Au hasard, les utilisateurs ont été invités soit à garder leur téléphone près d’eux ou dans leur poche, soit à le laisser dans une autre pièce.

Les chercheurs ont ainsi pu constater que les cobayes qui avaient gardé leur smartphone (écran non visible) sur eux ou sur leur bureau étaient bien moins réactifs que ceux qui avaient tenu leur téléphone à distance.

« Fuite du cerveau »

« Votre esprit conscient ne pense pas à votre smartphone, mais ce processus qui consiste à vous obliger à ne pas réfléchir à quelque chose utilise certaines de vos ressources cognitives limitées » commente le professeur adjoint de McComb, Adrian Ward, qui dirigeait l’expérience.

La simple présence de leurs smartphones était suffisante pour réduire leur capacité cognitive.

En résumé, les chercheurs ont su prouver que le fait d’avoir un téléphone à portée de vue ou facilement accessible réduisait la capacité de l’individu à se concentrer et à effectuer certaines tâches. Le smartphone serait ainsi à l’origine d’une « fuite du cerveau », selon les scientifiques qui estiment qu’il mobilise les ressources de l’encéphale.

Lire aussi : Réseaux sociaux : une étude pointe le risque d’isolement chez les jeunes adultes

En Belgique, trois personnes sur quatre possèdent aujourd’hui un smartphone. Parmi les 71% des Belges qui utilisent leur smartphone pour surfer sur internet, de plus en plus de jeunes s’en disent complètement accro. Paradoxalement, qu’on se le dise, le téléphone intelligent nous rendrait plus bête qu’il n’y paraît.

 

CIM Internet