Paris Match Belgique

Des ingénieurs transforment une araignée morte en robot

Des ingénieurs transforment une araignée morte en robot

On conseille aux arachnophobes de ne pas regarder... | © Pexels / Ray Bilcliff

Technologie

Une équipe de chercheurs au Texas est parvenue à « ressusciter » le cadavre d’une araignée.

 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Voici une expérience à déconseiller aussi bien aux arachnophobes qu’aux arachnophiles. Une équipe d’ingénieurs du Preston Innovation Laboratory à l’Université Rice, au Texas, a publié un communiqué revendiquant la création de ce qu’ils ont appelé un necrobot, autrement-dit un mort-robot, réalisé à partir du cadavre d’une araignée trouvé dans leur laboratoire. Fascinés par ses pattes recroquevillées, les chercheurs se sont penchés sur leur mode de fonctionnement et ont découvert que ses huit membres, très puissants, sont actionnés par l’équivalent d’un système hydraulique. Une véritable révélation pour ces ingénieurs qui se sont empressés d’en tirer l’application concrète la plus évidente, du moins à leurs yeux : transformer des araignées mortes en pinces hydrauliques.

Lire aussi > 5 fausses idées reçues sur les araignées

En insufflant de l’air à l’aide d’une aiguille introduite dans le corps de l’animal, ils sont parvenus à actionner ses pattes, à saisir des petits objets et à actionner l’interrupteur d’un circuit électrique. Pour tester sa résistance, ils ont même plié et déplié les membres plus de 1 000 fois d’affilée sans constater d’usure notable du mécanisme.

Pour Daniel Preston, directeur du Preston Innovation Laboratory, cette expérience pourrait avoir des débouchés très utiles : des necrobots seraient capables « d’effectuer des tâches répétitives comme le tri ou le déplacement d’objets à des petites échelles, et peut-être même assembler des éléments de microélectronique ». Des entomologistes verraient aussi un avantage à utiliser cette araignée zombie pour duper et capturer des insectes. Enfin, conclut-il, cette araignée robot, contrairement aux outils métalliques ou en plastique, est parfaitement biodégradable. Des arguments plus ou moins enthousiasmants qui s’étofferont peut-être à l’avenir. Ou pas.

Mots-clés:
araignées robot
CIM Internet