Paris Match Belgique

ReplyASAP, l’application qui force les enfants à répondre à leurs parents

Efficace. | © Flickr/Hamza Butt

Technologie

Avis aux parents inquiets et lassés des « oublis » de leurs enfants. Un père a créé une application qui bloque le téléphone de l’ado rebelle/tête en l’air jusqu’à ce qu’il réponde aux messages et appels.

« T’es où ? », « tu reviens à quelle heure ? », la liste de messages envoyés par les parents à leurs enfants est longue mais souvent sans réponse. Nick Herbert a trouvé la solution efficace pour tous ces parents inquiets. Lui-même excédé par l’ignorance ou l’inattention de son fils Ben, étudiant en secondaire, ce père britannique de 45 ans a décidé de créer une application de messagerie pour régler ce problème : ReplyASAP (« Réponds le plus rapidement possible »), disponible sur Androïd et bientôt sur iOS.

Lire aussi > Quand un designer donne la banane à l’art moderne grâce à une application

Le fonctionnement est le suivant : lorsqu’il envoie un message à son fils via l’application, la notification se bloque sur l’écran de ce dernier et la fenêtre ne peut être fermée tant qu’une réponse n’a pas été envoyée. Pour mettre une deuxième couche de pression, le téléphone peut également émettre une alarme qui s’arrête seulement lorsqu’il sélectionne l’une des deux options présentées à l’écran : reporter la notification de trois minutes ou annuler. Une alarme bien présente même s’il est en mode silencieux. Malin.

Lire aussi > Le burn-out parental, quand désir d’excellence rime avec souffrance

Capture d’écran/replyasap

Deux sens

Cette obligation de répondre n’est pas seulement valable pour l’enfant à son aîné, mais bien dans les deux sens. L’enfant « a aussi la possibilité d’envoyer ces messages, de sorte qu’il y a une compréhension mutuelle sur le fait que ReplyASAP doit être utilisé uniquement pour des choses importantes et non pas parce qu’il a besoin de nouvelles piles pour sa console Xbox », explique le créateur de l’application, rapporté par le Huffington Post.

CIM Internet