Paris Match Belgique

Les Pays-Bas vont tester leurs premiers trains sans conducteur en 2018

Trains

L'innovation permettra notamment une économie d'énergie | © Belga

Voitures et mobilité

Aucun voyageur ne sera embarqué, mais bien des marchandises. Le trajet aura lieu sur une ligne adaptée au transport automatisé.

 

Les Pays-Bas font, avec leurs voisins scandinaves, partie des pays pionniers en Europe. Ils le démontrent une fois de plus en prévoyant, pour 2018, un premier transport de train automatisé sur la Betuweroute, une ligne reliant les ports de Rotterdam et d'Amsterdam à l'Allemagne. Selon l'annonce de Prorail, le gestionnaire des transport publics aux Pays-Bas, ce trajet aurait été choisi car le système de sécurité y est plus adapté à un train automatisé.

Avec ce test, Prorail ambitionne de donner de l'impulsion à son système d'automatisation des transports, ATO (Automatic Train Operation), qui automatise le travail des conducteurs avec des degrés évoluant du niveau un (un peu) au niveau quatre (complet). La société souligne que plusieurs pays d'Europe se penchent déjà sur le mécanisme.

Et pour cause : l'ATO devrait permettre au trains de rouler « de manière plus rapprochée les uns des autres, augmentant ainsi la capacité des voies », le tout sans engendrer des coûts trop important en infrastructures et permettant une économie d'énergie grâce à une circulation plus régulière.

Lire aussi > Un train reliant Londres et Tokyo, le nouveau projet de Poutine

Toutefois, prévient Prorail, « Il y a encore du travail, aussi bien du côté des quais que du matériel ».

La prochaine étape, à savoir le transport de passagers, devrait avoir lieu plus au Nord, dans la province de Groningen où des discussions sont en cours. 

« Il s'agit ici d'un développement international », proclame Prorail. « Avec les tests, nous faisons progresser la conduite automatisée sur voie et nous allons beaucoup apprendre ».

Avec AFP

 

 

 

Mots-clés:
technologie Pays-Bas train
CIM Internet