La Mazda MX-5 RF avec Florent Caelen : « Marrante à regarder et amusante à piloter  »

La Mazda MX-5 RF avec Florent Caelen : « Marrante à regarder et amusante à piloter  »

Cette décapotable est une sportive idéale à piloter sur nos petites routes de campagne, où l’on peut prendre du plaisir tout en respectant les limitations de vitesse. | © DR

Voitures et mobilité

Cette décapotable est une sportive idéale à piloter sur nos petites routes de campagne, où l’on peut prendre du plaisir tout en respectant les limitations de vitesse.

Que pouvez-vous imaginer de mieux qu’une décapotable par les temps chauds qui courent ? D’accord, vous aurez les cheveux en bataille, l’œil rougi par le vent et un drôle de bruit vous transpercera les oreilles. Mais depuis que la Belgique météorologique se prend pour le bush australien, on se voit bien au volant d’une Mazda MX-5 RF, dont le toit rigide est repliable sans aucun effort.

« Un bel exercice de style  »

« Ce qui m’a le plus frappé », dit tout de go notre témoin, « c’est qu’elle est marrante à regarder et amusante à piloter. Pour avoir de bonnes sensations au volant, il ne faut même pas rouler vite. La transmission des données du volant à la route est efficace. Dès qu’on lui donne un ordre, elle l’exécute. Cela va peut-être vous faire sourire, mais franchir un rond-point en Mazda MX-5 peut déjà être un bel exercice de style. De plus, la consommation est raisonnable et le confort est acceptable. Cela n’a rien à voir avec un tape-cul, ce qui lui permet de garder une bonne stabilité, même sur une route cabossée », explique le marathonien qui fut aligné aux JO de Rio (2016), et qui a bon espoir d’être encore présent en 2020 à Tokyo. Vainqueur dans le passé des marathons de Bruxelles et d’Anvers, il sera le 4 novembre prochain à New York.

C’est le véhicule idéal d’un célibataire ou d’un jeune couple

Pas un petit défaut ? « Si, mais les quelques points relevés sont en lien avec la structure même de ce type de véhicule. Je m’explique : on peut dire qu’elle n’est pas très pratique, mais connaissez-vous des deux-places qui le soient ? On peut dire que quelques finitions pourraient être plus qualitatives, mais commencez par regarder le prix (NDLR : à partir de 22 690 euros pour la version la plus soft). Enfin, si l’intérieur et le coffre manquent d’espace et que la visibilité arrière n’est pas parfaite, c’est inhérent à la construction même d’un cabriolet. Idéalement, une voiture comme celle-ci devrait être le véhicule d’un célibataire ou d’un jeune couple. Dernier point : la boîte automatique est un peu lente. C’est le seul élément délicat que j’ai relevé, si l’on considère que tous les autres sont liés au concept de petite décapotable », conclut Florent Caelen.

Informaticien en géomatique, la science de l’information géographique, Florent Caelen aime l’automobile et conduit habituellement une BMW Série 4 Gran Coupé.

Lire aussi > La Ford Mustang GT 5.0 avec Raphaël van der Straten

Un cabrio comme celui-ci, c’est-à-dire aux dimensions limitées, n’a pourtant pas perdu son âme. L’apparence est originale et stylée, le binôme confort-tenue de route est plutôt réussi et l’authenticité, malgré des formes arrondies bien dans l’air du temps, n’est pas bafouée. Reste le sacro-saint plaisir de conduire, qualité essentielle de la Mazda MX-5 RF.

L’œil du spécialiste

La Mazda MX-5, baptisée Miata aux Etats-Unis, est le roadster emblématique du Japon. Il fêtera ses 30 printemps l’année prochaine et s’appuie sur quatre générations. Inspirée du concept des petites voitures ouvertes tant appréciées dans les années 1960 par les Anglais, cette décapotable est une sportive idéale à piloter sur nos petites routes de campagne, où l’on peut prendre du plaisir tout en respectant les limitations de vitesse. La Fiat 124 Spider et la Mazda MX-5 se partagent la même plate-forme, et si la première est une charmeuse italienne, la seconde est une originale nippone qui a assimilé les standards européens. Bien sûr, les petites nerveuses du démarrage ne sont pas les plus confortables, mais elles répondent à un public jeune qui, en moyenne, n’est évidemment pas le plus fortuné. Autres lettres de noblesse : la Mazda MX-5 est le roadster le plus vendu au monde.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 3,915 m
Hauteur 1,236 m
Largeur 1,735 m
Nombre de places 2
Poids 1 085 kg
Nombre de cylindres 4
Consommation moyenne 6,4 l/100 km (*)
Puissance 160 ch
Couple 200 Nm
Prix 31 790 € (base de l’essai) + option peinture métallisée 32 290 € TVAC
Co² 149 g/km
0 à 100 km/h 8,5 sec
Vitesse max 194 km/h

(*) Chiffre constructeur

Confort ★★★✩
Finition ★★★✩
Position de conduite ★★★★
Comportement routier ★★★★
Performances ★★★★

CIM Internet