Paris Match Belgique

La Bentley New Continental GT avec François Verhulst et Olivier Coulon : « L’auto absolue, l’émotion garantie »

Grâce à cette expérience, le chef François Verhulst va enfin passer son permis. | © DR

Voitures et mobilité

François Verhulst est le chef de l’Ecailler du Palais royal, une étoile au Michelin, depuis le 17 avril dernier. Jérôme Coulon est le nouveau sommelier de la maison bruxelloise et, à ses heures perdues, s’est mué en taximan pour son chef. C’est plus sympa en Bentley…

Les crustacés, les produits de saison et les anciens classiques remis au goût du jour, telle est la philosophie de l’Ecailler du Palais royal, l’une des trois nouvelles acquisitions de Debora Abraham, dont l’objectif premier était de moderniser la vénérable maison du Sablon tout en conservant ses valeurs. Rénovée en matière de décoration aussi, cette bâtisse classée pourrait être comparée à une berline d’hier et d’aujourd’hui, raffinée, élégante et merveilleusement anglaise, un peu à l’image de cette Bentley New Continental GT.

« C’est la grande classe »

« Ma décision est prise », confie François Verhulst, « je vais passer mon permis de conduire bientôt pour ne plus louper une telle opportunité. Quand j’ai vu le sourire grand comme ça de mon sommelier, Jérôme Coulon, je me suis dit qu’il me manquait quelque chose. J’ai néanmoins bien profité du plaisir d’être passager en admirant l’esthétique, la qualité des matériaux, l’incroyable espace et l’habitacle transformé en deux alcôves, particulièrement cossues et magistralement sécurisantes. C’est la grande classe, l’automobile absolue, l’émotion garantie ! Rien n’est laissé au hasard mais, évidemment, ce joyau a la couleur de l’or et vaut presque son prix. »

Jérôme Coulon prend le relais. « Quand on a l’habitude de rouler dans des voitures dites normales, on ne comprend pas très bien ce que veulent dire vitesse maximale de 333 km/h, 0 à 100 en 3,7 secondes, de puissance de 635 chevaux. Ce sont des chiffres tellement abstraits qu’il faut essayer modestement le bolide pour imaginer les limites que peut atteindre un tel écrin. Et, bien sûr, je ne l’ai pas poussé dans ses derniers retranchements. Mais comme qui peut le plus peut le moins, elle se comporte aussi parfaitement à allure modérée. »

Lire aussi > La Skoda Fabia Combi 1.0 TSI avec Bernard Dewée

Phénoménal, dynamique, moteur sans limite, ce coupé a trois faiblesses : on évoquera son poids surdimensionné, sa banquette arrière étriquée et deux angles morts à l’arrière qui peuvent être dérangeants. On retiendra surtout l’excellence de l’ensemble et l’impression de perfection non feinte. Evidemment, à 265 000 euros options comprises, on peut exiger le summum !

L’œil du spécialiste

Walter Owen Bentley, constructeur automobile de luxe et de compétition, offrit son nom à la marque qui fêtera son centenaire le 19 janvier 2019. Avant de connaître des difficultés financières, Bentley imposa sa loi aux 24 Heures du Mans, obtenant quatre victoires dans les années 1920, une en 1930 et une dernière en 2003, grâce principalement à de redoutables moteurs. Le mythe Bentley fut absorbé par un autre constructeur au-dessus des normes, puisque Rolls-Royce acheta son concurrent en 1931. Mais la véritable révolution commerciale se fit il y a très exactement vingt ans, lorsque Volkswagen AG mit un chèque de 430 millions de livres sterling sur la table. Après une enchère contre BMW, VW s’offrit les deux joyaux britanniques tout en continuant à travailler en symbiose avec la marque bavaroise, qui fournit les moteurs jusqu’en 2003. La première Bentley Continental GT, née en 2004, dopa magistralement les ventes, qui passèrent d’un millier de voitures en 2003 à plus de 10 000 en 2006, dont 45 % aux Etats-Unis. Joli score.

Ce qu’il faut savoir

Graphiques Match Bentley New Continental GT

Longueur 4,850 m

Hauteur 1,405 m

Largeur 1,966 m

Nombre de places 4

Poids 2 169 kg

Nombre de cylindres 12

Consommation moyenne 12,2 l/100 km (*)

Puissance 635 ch

Couple 900 Nm

Prix 264 760,10 € (**)

Co² 278 g/km

0 à 100 km/h 3,7 sec

Vitesse max 333 km/h

(*) Chiffre constructeur

(**) Prix de base de la voiture testée : 207 878 € TVAC. Dix options dont le First Edition Specification, le système audio NAIM Bentley et le GPS Tracking System équipaient « notre » voiture pour un montant de 56 882,10 € TVAC. 
Le prix total, TVAC, est de 264 760,10 €.

Confort ★★★★

Finition ★★★★

Position de conduite ★★★★

Comportement routier ★★★★

Performances ★★★★

CIM Internet